Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Faits Divers
Article
Faits Divers

Abobo/ Flagrant délit dans un hôtel : Un mari cocu tabasse sa femme et son amant
Publié le mercredi 6 mai 2015  |  Le Sursaut
Comment




Dans la nuit du vendredi 17 avril dernier, dans un hôtel de la place, les noctambules ont assisté à une scène de pugilat. En effet, depuis un certain temps, A.M a remarqué un changement dans le comportement de sa concubine. Dans le quartier où le couple habite, beaucoup de choses se racontent sur lui. C’est ainsi que A.M va s’informer auprès des jeunes de son quartier. Ceux-ci vont lui rapporter les infidélités de sa femme. Le sieur A.M décide alors de prendre un jeune du quartier surnommé Ben pour filer sa compagne. Ben active son réseau d’informateurs en vue de prendre la femme infidèle la main dans le sac. Il n’aura pas de difficultés à repérer le lieu de rendez de la femme de A.M avec son amant. Le jeudi 16 avril, le mari cocu feint d’effectuer un voyage pour une mission à l’intérieur du pays. Une occasion rêvée pour sa compagne qui invite son amant à une partie de plaisir dans un hôtel de la commune d’Abobo. Une fois à l’hôtel, les amants ne sachant qu’ils sont pris en filature vont occuper la chambre numéro 17. Bien avant, l’amant est allé payer le repas du soir, certainement pour reprendre des forces, après une partie bien torride de jambes en l’air. C’est ainsi que Ben, la ‘’défective privée’’ de circonstance profite pour communiquer par téléphone avec A.M à qui il donne les détails sur le lieu de rendez-vous des tourtereaux. A.M ne mettra pas de temps à se rendre sur les lieux pour constater les dégâts. Lorsqu’il frappa à la porte, dame A.M qui avait enroulé une serviette autour de la poitrine a ouvert, croyant certainement avoir affaire au gérant. C’est en ce moment qu’elle reçoit en pleine joue la claque ajustée de son mari fou de rage. Il s’ensuit une véritable bagarre qui sera vite circonscrites par des badauds. Finalement A.M, sa femme et l’amant ont été emmenés au poste de police par les forces de l’ordre alertées pour mieux s’expliquer.

Constant Tobo
Commentaires


Comment