Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Aprocanci / Malgré ses excuses à Lohoues Vincent : Les producteurs d’hévéa ne veulent plus de Wadjas
Publié le jeudi 7 mai 2015  |  Le Sursaut
Comment




Les membres du conseil d’administration de l’Association des producteurs du caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (Aprocanci) qui ont démis Wadjas Honest de son poste de Pca, n’entendent plus revenir sur leur décision. Et ce, malgré les excuses publiques de celui-ci au président du Fonds interprofessionnel de solidarité hévéa (Fish), Lohoues Vincent. Pour les membres de l’association, les textes de l’association leur en donnent le droit. En effet, l’ex-président de l’Aprocanci est accusé d’avoir détourné plus de 600 millions Fcfa au bout d’une période de dix-huit mois. Par conséquent, il devra rendre compte de sa gestion devant les tribunaux de Côte d’Ivoire. Mais contre toute attente, deux mois après sa destitution, l’ex-président de l’Aprocanci se rendant compte de sa mauvaise position dans la crise, décide de se rapprocher du président du Fish, le doyen Lohoues Vincent, pourtant considéré depuis longtemps comme son ennemi juré dans la filière. Le ministre Lohouest Vincent reste le dernier recours pour l’ex-patron de l’Aprocanci, selon certains producteurs, dans l’espoir d’éteindre le feu au sein de l’association et l’aider à reconquérir son poste perdu. « Juste dire à tous les producteurs d’hévéa et aux membres de la filière (usiniers et chercheurs) que j’ai décidé de présenter mes excuses à mon aîné M. Lohoues Vincent, producteur et usinier dans la filière et président du Fish », note l’ancien homme fort de l’Aprocanci au cours d’une conférence de presse tenue en début de semaine à la Chambre nationale d’Agriculture de Côte d’Ivoire. Avant de poursuivre : « Avec tout le recul que nous avons connu, et après une longue et profonde réflexion, je pense qu’il est tout à fait inutile de maintenir des divergences quant à la gestion du Fish. Aujourd’hui, je voudrais lui présenter mes excuses pour tous les malentendus. Je souhaite que notre aîné Lohoues Vincent fasse preuve de grande élévation et qu’il me pardonne ». Pour Ies pépiniéristes, le retour de l’ex-patron de l’association est impossible, même si le ministre Lohoues Vincent intervenait. Car, c’est Yéboué Yao, qui est reconnu comme le président actuel de l’association jusqu’ à la prochaine assemblée générale élective. « Même si Wadjas Honest a décidé de se rapprocher du ministre Lohoues Vincent, il ne sera plus accepté comme le président de l’Aprocanci. Le président Lohoues Vincent ne pourra rien contre notre décision. Yéboué Yao est désormais le président habilité à s’adresser aux membres de l’association », précisent les administrateurs. Pour eux, l’Union des producteurs d’hévéa proposée par l’ex-président de l’Aprocanci, est certes une bonne idée pour la redynamisation et la performance de la filière, mais celui-ci ne parlera plus ni au nom des producteurs ivoiriens du caoutchouc ni au nom de l’association. Des proches de Wadjas Honest nous ont récemment confié que celui-ci ne se reconnaît pas dans les faits qui lui sont reprochés. Les sources indiquent qu’il a été plusieurs fois interpellé par les autorités judiciaires.

R.Sako
Commentaires


Comment