Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Primes impayées des Eléphants / Hier en Conseil des ministres : La première sanction est tombée
Publié le jeudi 7 mai 2015  |  Le Sursaut
Conseil
© Abidjan.net par Atapointe
Conseil des ministres à la Maire de San Pedro
Le Chef de l`Etat SEM Alassane Ouattara a présidé un conseil des ministres le mercredi 4 Mars 2015 à la Mairie de San Pedro
Comment




L’affaire des impayés de primes des Eléphants, après leur sacre à la Can 2015 en Guinée Equatoriale, a été abordée hier mercredi 6 mai, en Conseil des ministres, en présence du chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Le Président Alassane Ouattara a demandé que le dossier soit approfondi et que le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan qui est rentré de mission, reprenne le dossier en main. Mais en attendant, le régisseur des compétitions internationales, Hervé Yapi Patrick, a été démis de ses fonctions. Les enquêtes, quant à elles, sont en cours et toute personne dont la responsabilité est engagée, se verra sanctionner. Sont concernées par ces enquêtes la Fédération ivoirienne de football (Fif), le ministère des Sports, le Trésor public et bien évidemment le régisseur Hervé Yapi Patrick, qui avait la lourde responsabilité de gérer le budget de 3,5 milliards Fcfa mis à la disposition des Eléphants pour a Coup d’Afrique des nations (Can). En parlant d’enquête et de sanctions, en Conseil des ministres, le Président Ouattara dont des sources annoncent qu’il fera face aux impayés de primes des footballeurs ivoiriens, veut tracer les sillons de la bonne gouvernance en Côte d’Ivoire. La mafia qui sévit dans le milieu sportif sera cette fois-ci démantelée, avec l’implication du gouvernement. Outre le dossier des Eléphants footballeurs, les handballeurs, les volleyeurs, les pilotes au niveau du sport automobile et bien d’autres disciplines flouées depuis belle lurette, attendent le résultat des enquêtes, pour un nouveau départ. « La régie nous doit plus de 68 millions Fcfa », charge, pour sa part, Koné Sanga, président de la Fédération ivoirienne de volleyball. A qui le tour, après Hervé Yapi Patrick ?

AS
Commentaires


Comment