Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Gnénéma Coulibaly après une audience avec l’ambassadeur d’Espagne en Côte d’Ivoire : La communication et les contacts de terrain sont plus porteurs que les ouï-dire
Publié le samedi 9 mai 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Le
© Abidjan.net par Marc Innocent
Le ministre Gnénéma Coulibaly échange avec l`ONUSIDA
Vendredi 21 novembre 2014. Abidjan. Cabinet du MJDH. Le Garde des sceaux, ministre de la justice, des droits de l`homme et des libertés publiques Gnénéma Mamadou Coulibaly a eu une séance de travail sur la question des droits de l`homme surtout ceux des personnes vivant avec le VIH SIDA.
Comment




Formation, construction d’infrastructures, informatisation de la Justice et réinsertion des ex-détenus sont les principaux sujets débattus au cours d’une audience accordée le jeudi 7 mai 2015 par Gnénéma Coulibaly, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, des Droits de l’Homme et des Libertés publiques à Lus Prados Cavarrubias, l’ambassadeur d’Espagne en Côte d’Ivoire. A la fin de cette audience qui a eu lieu à son cabinet au Plateau, Gnénéma Coulibaly s’est réjoui de l’intérêt que portent plusieurs pays, par le biais de leurs ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire, au fonctionnement de la Justice ivoirienne. « Ces pays ont un intérêt pour le fonctionnement de la Justice ivoirienne. Et nous sommes dans un monde où la communication et les contacts de terrain sont plus porteurs que les ouï-dire. Je me félicite que les ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire viennent à nous pour comprendre ce qui se passe dans le pays en matière de justice.

Il y a tellement de sons de cloche à travers la presse, que je salue cette attitude de venir à nous. (..) Nous avons eu le temps de faire le tour de tous les sujets, tous les projets de développement, mais également des questions d’actualité judiciaire. (…) Il s’est renseigné sur les procédés selon lesquels les procès se déroulent en Côte d’Ivoire parce que chaque pays a sa dynamique judiciaire », a déclaré Gnénéma Coulibaly. Avant lui, Lus Prados Cavarrubias a fait savoir qu’il s’est agi d’une visite de courtoisie qui a consisté pour lui, à se présenter au Garde des Sceaux en raison de sa récente prise de fonction en tant qu’ambassadeur en Côte d’Ivoire. En ce qui concerne les sujets au cœur de ses échanges avec le Garde des Sceaux ivoirien, l’ambassadeur Lus Prados a précisé : « Nous avons parlé de la Justice ivoirienne. Il m’a expliqué les projets du gouvernement pour la Justice. Nous avons également parlé des différentes possibilités de coopération entre le ministère de la Justice de la Côte d’Ivoire et celui d’Espagne. Et en général, entre les systèmes judiciaires ivoiriens et espagnols. (…) Les domaines sur lesquels nous avons échangé sont en rapport avec la formation, les infrastructures, l’informatisation de la Justice, la réinsertion des ex-détenus ». Il a enfin espéré une coopération concrète entre l’Espagne et la Côte d’Ivoire dans le domaine de la Justice.

A.A
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3387 du 8/5/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment