Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge: le CICR Côte d’Ivoire célèbre 50 ans d’actions humanitaires
Publié le mardi 12 mai 2015  |  Le Sursaut
Comment




La journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge célébrée ce jeudi 7 mai, a été l’occasion pour le Mouvement de se rappeler ses principes fondamentaux que sont l’humanité, l’impartialité, la neutralité, l’indépendance, le volontariat, l’unité et l’universalité. Ce fut aussi l’opportunité pour l’organisation humanitaire de réaffirmer la pertinence de ces principes qui sont indissociables de son engagement, de ses valeurs et de sa mission humanitaire. En Côte d’Ivoire, cette journée a été marquée par la célébration du cinquantenaire du Mouvement. « Depuis sa création en 1960, la Société nationale de la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire a agi en conformité avec les principes fondamentaux du Mouvement, notamment lors des différentes crises que le pays a connu entre 2002 à 2011 », a souligné Dr Nanan Kouadio, secrétaire général de la Crci. Ces principes, a-t-il poursuivi, « garantissent notre accès aux communautés vulnérables et nous permettent de venir en aide à des dizaines de milliers de personnes par le biais de programmes de santé, d’assistance, de vaccination, de premiers secours, d’hygiène et d’assainissement ». En effet, ce sont ces principes qui guident les décisions et actions de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à travers le monde. « Nos principes fondamentaux ont été au cœur de toutes les grandes opérations humanitaires depuis plus d’un siècle. Ils nous garantissent la confiance des communautés et un accueil favorable parmi elles. Ils permettent au Mouvement d’être présent sur le terrain pour offrir ses services, même dans les circonstances les plus difficiles », a affirmé Yves Daccord, directeur général du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), depuis Genève. Selon les experts de la Cicr, au fil des 50 ans qui se sont écoulés depuis l’adoption des sept principes fondamentaux, l’environnement humanitaire mondial est devenu plus complexe et plus violent. Et cela, en raison, de l’aggravation des conflits et des effets du changement climatique. Ce nouvel ordre mondial a eu pour effet de saper la capacité des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à accéder aux communautés dans le besoin. « Que ce soit pour aider des communautés à affronter Ebola, pour assister des populations déplacées par la violence dans un camp de réfugiés, pour offrir des perspectives d’éducation dans des bidonvilles ou pour assurer des services de premiers secours dans des zones de conflit, nous avons besoin de la confiance des gens et devons veiller à ce que nos principes soient bien compris et respectés par tous, en toutes circonstances », a exhorté Elhadj As Sy, secrétaire général de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Notons que le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge célébrera le 50ème anniversaire de l’adoption de ses sept principes fondamentaux tout au long de l’année, entre autres à travers une série de projets de recherche et de débats sur les notions qui guident l’action humanitaire. La campagne prendra fin à la Conférence internationale du Mouvement qui aura lieu du 8 au 20 décembre 2015. Rappelons que la Conférence internationale est l’organe de délibération suprême qui rassemble toutes les composantes du Mouvement ainsi que les Etats parties aux Conventions de Genève. La Croix-Rouge et le Croissant-Rouge, c’est 17 millions de volontaires dévoués au sein de 189 Sociétés nationales.

Elysée LATH
Commentaires


Comment