Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Indemnisation des victimes: Le PNCS travaille à un mode opératoire "consensuel et inclusif"
Publié le mardi 12 mai 2015  |  APA
Audience
© Abidjan.net par serge T
Audience - Le Pncs échange avec l `Onuci.
Le Professeur Koné Mariatou coordonnatrice du Programme National de Cohésion Sociale à été reçue en audience par la représentante spéciale des Nations-Unies en Côte d`Ivoire, Aïchatou Mindaoudou
Comment




Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le Programme national de cohésion sociale (PNCS) travaille pour l’adoption d’un mode opératoire "consensuel, participatif et inclusif" en vue de l’harmonisation des listes des victimes des différentes crises ivoiriennes, a annoncé, lundi, son Directeur général Pr Mariatou Koné à l’issue d’une rencontre avec la Représentante spéciale du Secrétaire générale des Nations unies, Aïchatou Mindaoudou Souleymane.

"Nous sommes venus lui présenter le PNCS, ses missions initiales et ses nouvelles missions (...)", a déclaré Pr Koné à sa sortie d’une séance de travail avec la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies pour la Côte d’Ivoire et Chef de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), Aïchatou Mindaoudou Souleymane.

"Ce processus (indemnisation des victimes) doit être consensuel, participatif et inclusif avec tous les acteurs, c’est-à-dire les structures de l’Etat, les partenaires techniques et financiers et les victimes elles-mêmes", a poursuivi le Directeur général du PNCS.

Le Programme a notamment sollicité l’appui de l’ONUCI en matière de conseil et de l’expertise en justice transitionnelle, a indiqué Pr Koné. Le PNCS a été désigné auprès de la CONARIV comme l’organe chargé de l’indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire.

Le Chef de l’Etat Alassane Ouattara, recevant le rapport final de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (CDVR) avait annoncé en décembre dernier, la mise en place en 2015 d’un fonds d’un apport initial de 10 milliards de FCFA pour indemniser les victimes de la crise ivoirienne dont le paroxysme a été la crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2011.

LS/APA
Commentaires


Comment