Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Assainissement et logements sociaux : Duncan visite les travaux d’Abidjan et lance la production à grande échelle du programme immobilier LEM à Songon Adiopodoumé
Publié le vendredi 15 mai 2015  |  AIP
Infrastructures
© Ministères par DR
Infrastructures économiques: les travaux de construction de la route Bolo à Tengrela lancés
Le Premier Ministre Daniel Kablan Duncan a procédé le 26 avril au lancement des travaux de construction de la route Bolo à Tengrela
Comment




Abidjan- Le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, a procédé jeudi, en compagnie du ministre de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme, Mamadou Sanogo, à la visite des travaux d’assainissement de la partie nord du bassin versant de Gourou et a ensuite lancé la production à grande échelle du programme immobilier de Lotissement à équipements modérés(LEM) à Songon Adiopodoumé.

Les travaux d’assainissement de la partie nord du bassin du Gourou, côté quartiers paillet Est, Ouest, Hôpital militaire d’Abidjan(HMA) , a-t-on appris lors de cette visite guidée, consistent en la mise en œuvre d’actions stratégiques au niveau du bassin afin d’assurer une meilleure régulation des eaux de drainage vers l’exutoire, en particulier, au niveau du carrefour de l’Indénié.

Après s’être assuré du bon déroulement de ces travaux d’assainissement, M. Duncan à mis le cap sur Songon Apodiopodoumé pour y procéder au lancement du programme LEM dont la phase pilote prend aussi en compte trois autres sites à savoir le village Djondjoumin de Bingerville, Biabou 2 et Songon Kassemblé sur une superficie totale de 32 hectares.

En terme de stratégie opérationnelle, a expliqué le ministre Sanogo, il s’agit de viabiliser des sites et créer des plateformes qui constituent des lots de 80 à 108 m2 et d’inviter le souscripteur à terminer la construction du logement de deux à trois pièces maximum sur la base de plans imposés par le ministère de la Construction. Sur cette base, le logement coûte au final entre 4,5 et 5 millions de F CFA au maximum.

Les projets LEM concernent les ivoiriens à revenus faibles ou irrégulier du secteur informel qui ont souscrit au projet de logements sociaux avec un dossier rejeté. Pour ce projet la priorité est accordée aux habitants des zones à risque et/ou quartiers précaires, indique-t-on.

(AIP)
amak/akn/kam

Commentaires


Comment