Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle 2015: Ce sera chaud entre Rhdp, Cnc et Afd
Publié le mercredi 20 mai 2015  |  Soir Info
Signature
© AFP par SIA KAMBOU
Signature de la charte de la Coalition Nationale pour le Changement, en présence des principaux représentants de l`opposition
Vendredi 15 Mai 2015 . Abidjan. Les leaders de l`opposition ivoirienne et des candidats déclarés aux prochaines élections présidentielles, dont l`ex-Premier ministre Charles Konan Banny étaient présents à la cérémonie de signature de la charte la Coalition nationale pour le changement (CNC)
Comment




La prochaine élection présidentielle s'annonce comme un choc de titans entre trois blocs politiques : le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix( Rhdp), la Coalition nationale pour le changement( Cnc) et l'Alliance des forces démocratiques( Afd) ou Alliance.
Le candidat du Rhdp, Alassane Ouattara, aura donc fort à faire avec les porte-flambeaux de la Cnc et de l'Alliance. Désigné officiellement candidat du Rhdp, il va affronter d'un côté, le candidat ou les candidats de l'Afd et de l'autre, celui ou ceux de la Cnc.
Portée sur les fonts baptismaux vendredi 15 mai dernier, la Cnc regroupe essentiellement les « frondeurs » du front populaire ivoirien( Fpi), les « irréductibles » du Pdci-Rda et le parti de l'ancien président de l'Assemblée nationale, Mamadou Koulibaly. Cette coalition ambitionne de pousser Ouattara hors du palais présidentiel au terme de la prochaine présidentielle. A cet effet, elle mise sur l'adhésion, à sa cause, d'une bonne frange des partisans de l'ancien parti au pouvoir, qui se reconnaît en la tendance Sangaré. Pour espérer battre le candidat du Rhdp, le ou les porte-étendards de la Cnc devront en effet compter sur les voix des pro-Gbagbo ou des partisans de l'ex-Lmp et, dans une certaine mesure, sur celles des militants du Pdci, favorables aux « irréductibles ». Et c'est là sans doute l'équation difficile qu'aura à résoudre celui ou ceux qui défendront les couleurs de cette jeune et ambitieuse coalition.
Mais si elle a l'avantage de compter dans ses rangs, les « frondeurs » du Fpi et avec eux tous les partisans de Gbagbo qui leur sont favorables, la Cnc ne pourra pas reverser à son ou ses candidats les 46 % de voix qu'avait récoltées l'ex-Lmp à la présidentielle de 2010. Une partie de ces voix pourrait aller à l'autre bloc de l'opposition, baptisé Afd et composé des partis alliés du Fpi, tendance Affi N'guessan. L'Alliance envisage, elle aussi, de présenter un ou des candidats à la prochaine présidentielle. Ouattara aura donc à en découdre avec ces autres adversaires issus de l'opposition. Mais sa tâche pourrait être facilitée par l'émiettement de l'électorat pro-Gbagbo, vu que la Cnc grignotera à coup sûr le capital voix dévolu à l'ex-Lmp. Autant de facteurs qui pourraient fragiliser l'Alliance emmenée par Affi N'guessan et la Cnc.
... suite de l'article sur Soir Info

Commentaires


Comment