Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Lutte contre les pires formes de travail des enfants: Des protocoles et directives additionnels élaborés pour soutenir les enfants victimes
Publié le vendredi 29 mai 2015  |  AIP
Comment




Soubré - La salle de réunion de l’office ivoirien des parcs et réserves (OIPR) de Soubré a servi de cadre, jeudi, à un atelier de formation des parties prenantes sur le système de référence élaboré pour la prise en charge des enfants victimes des pires formes de travail ou les enfants à risque en présence du secrétaire général 2 de la préfecture de Soubré, Soumahoro Soualiho et l’administratrice national du projet partenariat public-privé (PPP) Mars du bureau international du travail (BIT), Mme Tien Bi.

Initié par la direction régionale de la solidarité, de la famille, de la femme et de l’enfant (DRSFFE) de la Nawa conjointement avec l’équipe du projet PPP-Mars du BIT, cet atelier, au dire du directeur régional de la solidarité, Abdoulaye Doumbia, vise à élaborer des protocoles et directives additionnels, en vue de soutenir les enfants victimes des pires formes de travail et les enfants à risque.

Il s’agit de vulgariser les protocoles existants et de favoriser une synergie d’action entre les différents acteurs de prise en charge des enfants victimes. Aussi a-t-il souhaité que cet atelier permette d’identifier les protocoles et directives additionnels, de présenter le protocole et d’élaborer des plans d’action pour la mise en œuvre des protocoles et des plans de suivi.

A la cérémonie d’ouverture Mme Tien Bi a, au nom du BIT, salué l’ensemble des participants pour la marque d’intérêt accordée à la lutte contre le travail des enfants. Selon elle, si les protocoles existent, ils n’ont pas été vulgarisés, car le constat d’ailleurs sur le terrain a montré un manque de coordination et de synergie d’action entre les acteurs de prise en charge des enfants victimes.

Et d’ajouter que c’est pour corriger ces insuffisances qu’un manuel de référence a été rédigé de concert avec toutes les parties prenantes de Méagui, Soubré et Abidjan à travers à travers une série d’activité.

Le formateur, Robalé Kagohi, chef de division à l’UNESCO, a instruit les participants d’abord sur l’historique des protocoles et directives additionnels, la présentation des protocoles (contexte et objectif), avant de les convier à des travaux en groupe pour l’élaboration des plans d’action destinés à la mise en œuvre des protocoles et du plan du suivi, non sans oublier la restitution des travaux et les recommandations des participants pour un meilleur suivi des acquis.

Le secrétaire général 2 de la préfecture de Soubré a pour sa part invité les participants à des réflexions fécondes, afin que cet atelier contribue efficacement à éloigner le phénomène des pires formes de travail des enfants de notre région qui porte encore les stigmates de ce fléau. Il a surtout exhorté les participants à être de véritables relais dans la sensibilisation.

km/ask
Commentaires


Comment