Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Ahoussou Jeannot, président de l’Ardci: “Il y a 4,3 millions de jeunes au chômage en Côte d’Ivoire”
Publié le vendredi 29 mai 2015  |  Nord-Sud
le
© Abidjan.net par serge T
le Premier Ministre Ahoussou Jeannot reçoit le Club des Amis de l’Excellence.
Le Premier Ministre Ahoussou a accordé le mercredi 25 Mars 2015, une audience au Club des amis de l’excellence, pour échanger sur les activités de l’association.
Comment




Malgré les récents progrès en matière d’infrastructures et de création d’emplois, le chômage reste inquiétant en Côte d’Ivoire. Du moins, selon Ahoussou Jeannot.

Le président de l’Assemblée des régions et districts de Côte d’ivoire (Ardci) se dit préoccupé par la question du chômage dans le pays. Ahoussou Jeannot l’a signifié la semaine dernière, lors d’une double signature de convention avec l’Agence nationale d’appui au développement rural (Anader) et la plateforme des services de Côte d’ivoire (Pfs-ci), dans ses locaux aux Deux-Plateaux. Selon l’ancien Premier ministre, une étude du ministère de l’Emploi, des affaires sociales et de la formation professionnelle datant de 2015, indique que 4 millions 300 mille jeunes sont au chômage. «Le chômage est donc l’une des causes de l’accroissement de la pauvreté. Il est à l’origine de nombreuses crises sociopolitiques, à travers le monde. Pour Ahoussou Jeannot, la signature de convention s’inscrit dans la droite ligne du vaste programme de développement de l’agriculture, de la lutte contre le chômage et la pauvreté, adopté par le gouvernement, au lendemain de la grave crise postélectorale qu’a connue le pays. « A l’approche des élections présidentielles prévues en octobre 2015, cette question mérite d’être traitée avec une attention particulière », a-t-il ajouté. C’est pourquoi, d’après lui, l’Ardci, ne cesse de multiplier les initiatives pour freiner ce fléau avec les appuis des partenaires extérieurs au développement et les structures nationales.

Raphaël Tanoh et CA (stagiaire)
Commentaires


Comment