Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Politique/ L’AFD condamne le mutisme du Gouvernement sur "les scandales" dans le processus d’enrôlement
Publié le jeudi 4 juin 2015  |  Abidjan.net
Politique:
© Abidjan.net par Atapointe
Politique: l`Alliance des Forces Démocratiques organise une conférence de presse
Jeudi 4 Juin 2015. Abidjan 2 plateaux Vallon. Siège de FPI, Affi N`Guessan président de l`Alliance des Forces Démocratiques (AFD) a animé une conférence de presse relative a la situation socio politique du pays.
Comment




Le président de l’AFD (Alliance de Forces Démocratiques), président du FPI M. Pascal Affi N’Guessan a animé le jeudi 04 mai, au siège du FPI (Attoba) une conférence de presse relative à l’analyse sommaire de quelques aspects de la politique nationale et au l’évaluation du processus électoral en cours en Côte d’Ivoire.
Au cours de son adresse liminaire, l’ex premier ministre, Affi N’Guessan a égrainé un chapelet de faits et de fraudes qui entacheraient le processus d’enrôlement pour l’établissement de la liste électorale.
‘’Le cas cité de dame Cissé Maïmouna pris à Gagnoa en possession 500 000 Cartes Nationales d’Identité (CNI), d’où l’hypothèse d’un réseau frauduleux de fabrication de documents administratifs’’ a-t’il révélé.
Le président de l’AFD a par ailleurs, dénoncé le coût élevé (5000F) de la CNI qui constituerait un obstacle majeur et une voie d’exclusion de requérants. Il a en outre insisté pour réclamer la gratuité du Certificat de Nationalité devant servir à l’enrôlement sur la liste électorale.
Des tracasseries administratives subies par les populations, mêlées à la répartition inégale des centres d’enrôlement dont le nombre (2000) parait insuffisant des dires d’Affi N’Guessan.
A cela s’ajoute selon le président de l’AFD, le faible résultat du dialogue politique entre l’opposition et le Gouvernement de Côte d’Ivoire.
Ce pourquoi, il a été nécessaire pour les douze partis de l’AFD, à travers cette conférence de presse de prendre à témoins l’opinion nationale sur les risques que courent le processus électoral et en profite pour interpeller le Gouvernement sur le discrédit que ces actes de fraudes jettent sur les documents administratifs de Côte d’Ivoire.
L’AFD exige donc de la part du Gouvernement la mise en œuvre de mesures rigoureuses pour la crédibilité des futures élections présidentielles. « L’AFD constate que le couple présidentiel se livre déjà à une campagne présidentielle précoce, prématurée avec le moyens de l’Etat » a déclaré le président Affi N’Guessan.
Entres autres partis politiques de l’AFD ayant pris part à cette conférence de presse, PIT, USD, CIDP, RDP, URD, NACI, AIRD, en plus des membres du FPI et de la presse nationale.

JOB ATTEMENE
Commentaires


Comment