Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Dakar/ Rencontre entre le Gouverneur de la BCEAO et les présidents des Associations professionnelles des banques et établissements financiers (APBEF) de L’UMOA
Publié le samedi 6 juin 2015  |  Abidjan.net
Rencontre
© BCEAO par DR
Rencontre entre le Gouverneur de la BCEAO et les présidents des Associations professionnelles des banques et établissements financiers (APBEF) de L`UMOA
Vendredi 05 juin 2015. Dakar. Le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l`Afrique de l`Ouest (BCEAO), M. Tiémoko Meyliet KONE a présidé une rencontre avec les Présidents des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers (APBEF) de l`UMOA, dans les locaux du Siège de la BCEAO.
Comment




Le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), M. Tiémoko Meyliet KONE a présidé, vendredi, une rencontre avec les Présidents des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers (APBEF) de l’UMOA, dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar.
Cette réunion s’inscrit dans le cadre des concertations régulières que la Banque Centrale entretient avec la profession bancaire. Elle a porté principalement sur le processus de rationalisation des conditions de banque, engagé avec la profession bancaire en novembre 2013, et le financement des PME/PMI dans l’UEMOA.
A l’entame des travaux, le Gouverneur de la Banque Centrale a renouvelé ses félicitations au nouveau bureau de la Fédération des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers (FAPBEF), dirigé par l’Ivoirien M. Souleymane DIARRASSOUBA, président du Conseil d’Administration de la Banque Atlantique Côte d’Ivoire (BACI). Il a également salué le « travail remarquable » accompli par le bureau sortant.
Le Gouverneur de la BCEAO a invité cette nouvelle équipe à poursuivre la dynamique engagée avec le bureau sortant, en vue du renforcement de la résilience du secteur bancaire de l’UEMOA au service des populations.

En outre, M. Koné a salué l’initiative prise par la FAPBEF consistant à créer en son sein un Comité Scientifique chargé de réfléchir sur les questions liées à la transition vers Bâle II et III dans l’UMOA.

Pour sa part, le Président de la FABEF a renouvelé son engagement à poursuivre les actions entamées par ses prédécesseurs, en vue de l’accroissement des taux de bancarisation et de financement des économies de l’Union. A cet égard, il a relevé la tendance haussière des activités bancaires, en rapport notamment avec les réformes entreprises par la Banque Centrale.

Au titre de la rationalisation des conditions de banque, le Gouverneur et les Présidents des APBEF ont examiné l’état des lieux de la mise en œuvre de le mesure de gratuité de 19 services bancaires dits de base, entrée en vigueur octobre 2014. Il y ressort que cette décision est appliquée par la quasi-totalité des banques. Par conséquent, les établissements au niveau desquels la gratuité des services concernés n’est pas encore effective ont été invités à prendre les mesures idoines pour se conformer.

Le Gouverneur de la Banque Centrale et les représentants de la profession bancaire ont, en outre, échangé sur les autres étapes du processus de rationalisation des conditions de banque, en particulier, sur la définition d’une liste de services bancaires à facturer modérément.
S’agissant du financement des PME/PMI, le Gouverneur de la BCEAO a fait part des réflexions en cours au niveau de son Institution sur la question. Il a indiqué que des concertations seront organisées avec les établissements de crédit sur ce sujet. Il s’agira d’aboutir à la mise en place d’un dispositif permettant d’accroître le financement de la PME/PMI dans l’UEMOA. La profession bancaire a salué l’initiative de la Banque Centrale et marqué sa disponibilité à prendre part à ce projet, qui revêt une importance capitale pour l’Union, au regard du poids des PME/PMI dans le tissu économique des Etats membres. A cet égard, les Présidents des APBEF ont relevé le rôle crucial que devrait jouer les Etats dans le cadre du dispositif à mettre en place.
Par ailleurs, la rencontre a également permis d’échanger sur le dispositif de rapatriement des recettes d’exportation, les conditions et modalités d’exercice des activités de monnaie électronique dans les Etats membres de l’UEMOA ainsi que sur les préoccupations de la profession bancaire. Celles-ci avaient trait aux modalités de communication sur les projets structurants initiés par la BCEAO, au dispositif des accords de classement et à la problématique d’élargissement du champ des sûretés éligibles en matière de garantie.
Enfin, la profession bancaire a été informée de l’état d’évolution des chantiers structurants conduits par la Banque Centrale, à savoir la mise en œuvre de la seconde phase du relèvement du capital social minimum des établissements de crédit, la mise en place d’un Credit bureau dans l’UMOA et l’implémentation des dispositions de Bâle II & III.
Les autres présidents des APBEF des autres pays de l’Union étaient aussi présents à cette réunion. Il s’agit de Messieurs Rizwan HAIDER, DG de ORABANK Bénin, Cheik TRAVALY, DG de Ecobank Burkina, Romulo PIRES, DG de BAO Guinée Bissau, Moussa Alassane DIALLO, PDG de la BNDA Mali, Moussa HAITOU, DG de SONIBANK Niger, Alioune CAMARA, DG de la BRM Sénégal et enfin, Madame Rose Kayi MIDEVOR, DG de Diamond Bank Togo. Ils étaient tous accompagnés des Directeurs Exécutifs.

Robert Kra
Commentaires


Comment