Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

L’ambassadeur ivoirien à Paris : La Côte d’Ivoire est forte et rien ne peut l’arrêter
Publié le mercredi 10 juin 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
RFI:
© Abidjan.net par Atapointe
RFI: lancement des festivités marquant les 20 ans de diffusion en FM en Côte d`Ivoire
Mardi 06 mai 2014. Abidjan. La direction de Radio France Internationale a présenté à la presse, le programme des activités marquant les 20 ans de diffusion en FM en Côte d`Ivoire. Photo: Charles Gomis, Ambassadeur de Côte d`Ivoire en France.
Comment




Présidant le samedi 6 juin 2015 à Montreuil, une cérémonie à l’occasion de la fête des mères, l’ambassadeur ivoirien en France a appelé ses compatriotes de la diaspora à l’union.

Charles Prudence Gomis a félicité le collectif des femmes ivoiriennes de la diaspora (COFID) présidée par Mme Fofana , organisatrice de l’événement , et a assuré qu’il soutiendrait toutes les actions ivoiriennes qui favorisent l’union de tous les fils et filles de Côte d’Ivoire.

« Quand nous sommes unis, la Côte d’Ivoire est forte et rien ne peut l’arrêter », a plaidé le plénipotentiaire ivoirien en France pour insister sur l’union, l’unité et le rassemblement entre les Ivoiriens, où qu’ils soient.
De 15 heures à 23 heures, plusieurs associations et organisations de femmes ivoiriennes de France ont à cette occasion, chanté et dansé en l’honneur des femmes de la communauté ivoirienne de France.
Mme Fofana a indiqué que la COFID vise à réunir les femmes issues de toutes les régions de Côte d’Ivoire sans distinction de sensibilité politique ou religieuse.

« Si nous, Ivoiriens de France, voulons aller loin, c’est ensemble que nous pourrons le réussir », a-t-elle dit.
Bémitian Ouattara, parrain de cette fête des mères, a salué cette initiative, visant à mutualiser leurs forces au sein d’une structure commune pour le bien-être en France , et mais aussi pour aider les familles vivant en Côte d’Ivoire.
Le parrain du jour a souhaité que les Ivoiriens de l’étranger deviennent une force civique , en usant aussi bien des devoirs, que des droits que confère la nationalité ivoirienne à tout citoyen : « Nous devons jouir de tous les droits que confère notre nationalité ivoirienne, vu que nous en assumons pleinement les devoirs civiques, moraux et affectifs à l’endroit de la Côte d’Ivoire ».
Commentaires


Comment