Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Editeurs de presse: Affoussiata-Bamba-Lamine enthousiaste à l’annonce d’une charte
Publié le jeudi 11 juin 2015  |  Fraternité Matin
Audience
© Ministères par DR
Audience de la ministre de la communication avec le GEPCI
Mercredi 10 juin 2015. Abidjan. La ministre de la communication a reçu, en audience, à son bureau au Plateau, le nouveau bureau exécutif du Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (Gepci).
Comment




La ministre de la communication a reçu, hier, en audience, à son bureau au Plateau, le nouveau bureau exécutif du Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (Gepci). Leur plan d’action 2015 a été livré à cette occasion.

« C’est une très bonne chose de penser à professionnaliser davantage le métier de l’édition. Je vous encourage à élaborer et promulguer très vite la charte qui est au centre de vos actions, et de le faire signer lors d’une cérémonie Solennelle. Car elle entre dans le droit fil des actions du ministère de la Communication ». Voilà en substance, la réponse que donne Affoussiata-Bamba-Lamine, ministre de la Communication, visiblement enthousiaste à l’annonce du projet d’élaboration et de signature de la charte dite des éditeurs pour des élections apaisées, que propose le Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire. C’était hier, lors d’une audience qu’elle a accordée au Groupement des éditeurs de presse (Gepci).

Le Gepci en a profité pour présenter son nouveau bureau exécutif et son plan d’actions 2015 à la tutelle. La joie manifeste de la ministre qui a salué et félicité ce nouveau bureau fort d’une quinzaine de patrons d’entreprise de presse, tous sous la férule d’Amédée Assi Adon, réélu en décembre 2014 pour un deuxième mandat de trois ans, est parfaitement justifiée. D’autant plus que cette charte, si elle est respectée, devrait contribuer, quelques mois avant l’élection présidentielle, à apaiser le cœur des lecteurs ivoiriens par des écrits favorables à la paix et à la cohésion. Aussi, par le respect règles et de la déontologie du métier du journaliste. Des valeurs auxquelles reste attachée la ministre.

Pour Affoussiata Bamba-Lamine, cette charte peut également aider à donner un visage plus radieux au journaliste en Côte d’Ivoire. Mais pour elle qui veut des journalistes professionnels pour un secteur professionnel, «il faut que la Convention collective soit respectée. Parce qu’un journaliste bien payé et qui sait que sa famille est assurée en cas de maladie, a l’esprit dégagé et peut mieux faire son métier ». Elle ajoute que si la Convention collective est respectée, ce serait autant d’actions qui inciteront le gouvernement à élever le montant de ses subventions au secteur de la presse.

Soulignant quelques actions phares de la ministre depuis sa prise de fonction en 2012, entre autres, les 800 millions de Fcfa, soit environ 45 millions à chaque éditeur de presse en Côte d’Ivoire, Amédée Assi, qui est à son dernier mandat à la tête du GEPCI, a également soumis une série de préoccupations. Au nombre de ses actions, le patron du GEPCI rappelle la subvention à l’impression, l’annulation des dettes fiscales des entreprises de presse engrangées de 2012 à fin 2014 et la mise en place d’une fiscalité propre aux entreprises de presse. L’objectif, à terme, est de permettre aux entreprises d’édition d’être plus autonomes. Pour l’année 2015, le GEPCI a déjà entrepris des actions dont l’assurance maladie pour l’ensemble des acteurs de la presse, l’élaboration d’une carte d’éditeur de presse.

FAUSTIN EHOUMAN
Commentaires

Titrologie



Fraternité Matin N° 15151 du 11/6/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Audience
© Ministères par DR

Audience
© Ministères par DR


Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment