Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Korhogo filière mangue /Lancement du projet régional (CORAF) de lutte contre les mouches de fruits
Publié le vendredi 12 juin 2015  |  Ivoire-Presse
Korhogo
© Ivoire-Presse par DR
Korhogo filière mangue: lancement du projet régional (CORAF) de lutte contre les mouches de fruits
Comment




Un atelier régional de lutte contre les mouches de fruits organisé par le centre national de recherche agronomique (CNRA) regroupant neufs pays de la communauté économiques des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO°) que sont le Benin, Burkina Faso, Ghana, Guinée, Mali, Niger, Nigeria , Sénégal et la Côte d’Ivoire a eu lieu le 11 juin 2015 à Korhogo au Nord de la Côte d’Ivoire .C’était en présence du corps préfectoral des régions du poro (Korhogo), tchologo (Ferké), bafoué (Boundiali) et folon (Odienné).Des zones productrices de 90% de la production nationale.

Etaient présents les élus locaux, des entomologistes conduits par Dr Johnson Felicia enseignante chercheur à l’université Félix Houphouët Boigny et présidente de la société entomologique de Côte d’Ivoire (SECI) , des chercheurs des universités ivoiriennes, les petits et grands producteurs et exportateurs de la filière mangue

Pour les organisateurs il s’agit de la diffusion des technologies de contrôle des mouches de fruits et renforcement de capacités des acteurs de la chaine de valeur fruits en Afrique de l’Ouest. Le dit projet commun de lutte contre la mouche des fruits des pays de la sous région a été présenté par Dr Hala N’klo François chercheur, entomologiste , maître de recherche au programme palmier à huile de la station de recherche de La Mé et qui en est le coordonnateur

Le directeur général du CNRA Dr Yté Wongbé a fait savoir que cet atelier va marquer le point de départ de la mobilisation face aux ravages de la mouche des fruits et obtenir l’approbation et la collaboration de tous les partenaires impliqués dans la lutte contre cet insecte en Côte d’Ivoire. « La voie d’expression de cette volonté se construira à travers le projet régional financé par la banque mondiale à travers le COR AF /WECARD: La présence des autorités traduit non seulement l’importance qu’accorde le gouvernement ivoirien aux questions agricoles mais elle constitue une caution morale pour la mise en œuvre des activités des objectifs du projet en Côte d’Ivoire » : Le préfet de région du poro Daouda Ouattara a exhorté les acteurs de la filière à relayer la formation reçue dans leurs basses respectives

Des échanges entre participants puis la présentation de l’équipe des membres enquêteurs du projet ont été les points saillants de cette rencontre entre acteurs de la filière mangue.

Les conséquences de la présence de la mouche des fruits dans le verger ivoirien sont de plusieurs ordres notamment le refus de l ‘accès aux marchés européens, la perte de confiance en la mangue ivoirienne due à sa mauvaise qualité .Les campagnes de commercialisation se raccourcissent de plus en plus , la baisse des exportations est observées avec l’abandon des vergers qui conduit inéluctablement à la baisse drastiques des revenus des producteurs.

Benogo TOURE
Commentaires


Comment