Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Deux jours pour réfléchir sur le leadership des femmes face à la RSS (ONUCI)
Publié le samedi 13 juin 2015  |  AIP
Comment




Abidjan - L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) anime, les 16 et 17 juin à Abidjan, une conférence sur le thème "Femmes, Leadership et Sécurité", annonce un communiqué de presse de la mission onusienne transmis vendredi à l’AIP.

Cette rencontre de haut niveau est organisée en collaboration avec le Secrétariat du Conseil National de Sécurité, le Ministère de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant et les agences du Système des Nations Unies, notamment le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) et ONU-FEMMES.

La rencontre vise à sensibiliser les femmes leaders en Côte d’Ivoire sur l’importance de la prise en compte du genre dans le secteur de la sécurité et les encourager à user de leur influence pour sensibiliser les populations, en les amenant à s’engager dans l’application du genre et ce dans le domaine de la sécurité et à le faire de manière solidaire, concertée et collégiale.

Il s’agira, durant ces deux jours, d’offrir l’opportunité aux femmes leaders en Côte d’Ivoire de mesurer leur potentiel à s’impliquer davantage dans les institutions et mécanismes de Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) et à sensibiliser les populations, les organisations de jeunes (filles et garçons), de femmes et autres acteurs clés, sur leur rôle dans l’amélioration des relations entre les populations et les forces de sécurité.

« Un cadre d’échanges/de concertation inclusif de toutes les composantes de la société et de toutes les zones géographiques de Côte d’Ivoire est mis en place par le Gouvernement, en collaboration avec l’ONUCI et ONU-FEMMES pour soutenir un agenda commun et une démarche solidaire des femmes leaders pour le genre et la sécurité », estime-t-on au sein de la composante RSS de l’ONUCI.

Alors que la Côte d’Ivoire se relève d’une décennie de crise politico-militaire sévère qui a déstructuré les institutions de sécurité et bouleversé la cohésion nationale et que les femmes et les enfants sont les plus touchés, parce que les plus vulnérables en temps de crise, un constat a été fait. Selon ce constat, les autorités gouvernementales ivoiriennes prennent de plus en compte de la notion du genre et admettent, dans la gestion des affaires, que les femmes ont un rôle primordial à jouer dans la reconstruction et la réconciliation nationale.

Pour la Division RSS de la Mission onusienne, « les femmes peuvent fortement contribuer à l’amélioration de la sécurité en participant tant aux prises de décisions qu’à la mise en œuvre des réformes liées à la transformation des institutions de sécurité. Pour cela, il faut qu’elles prennent conscience du rôle qu’elles ont à jouer et, par ricochet, du potentiel dont elles regorgent pour que leurs contributions soient concertées et menées à bien ».

Ainsi, sous la supervision de consultants de haut niveau, les participantes auront à réfléchir sur plusieurs thèmes dont "Femmes et leadership", "Le leadership de la femme au service de la reconstruction post-crise", "Le genre et la RSS" et "Le genre au sein de la société civile".

(AIP)
cmas
Commentaires


Comment