Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Politique/CNC : Essy Amara invité à signer la charte de la CNC
Publié le dimanche 14 juin 2015  |  Abidjan.net
Conférence
© Abidjan.net par JOB
Conférence de presse de la Coalition nationale pour le changement (CNC)
La Coalition nationale pour le changement (CNC) a tenu une conférence de presse le samedi 13 juin, à son siège, pour se prononcer sur la situation politique en Côte d’Ivoire. Cette conférence a été animée par M. Laurent Akoun, de M. Kouadio Konan Bertin (KKB) et M. David Samba, président de la Coalition des Indignés de la crise postélectorale de Côte d’Ivoire.
Comment




En l’absence du premier ministre Charles Konan Banny, de M. Essy Amara et de M. Ahipeaud Martial, la Coalition nationale pour le changement (CNC) a tenu une conférence de presse le samedi 13 juin, à son siège, pour réitérer ses enjeux et se prononcer sur la situation politique en Côte d’Ivoire. Cette conférence a été animée par M. Laurent Akoun, de M. Kouadio Konan Bertin (KKB) et M. David Samba, président de la Coalition des Indignés de la crise postélectorale de Côte d’Ivoire.
Dans son exposé, Laurent Akoun a rappelé que le 15 mai dernier, a été la date de signature de la charte de la CNC. Celle-ci s’étale sur quatre points, à savoir œuvrer ensemble à renforcer la paix, l’unité et la réconciliation nationale ; la démocratie et l’Etat de Droit, mutualiser les Energies pour conquérir démocratiquement le pouvoir d’Etat.
En outre, dix protocoles ont été émis par la CNC dont le respect mènerait les ivoiriens à des élections libres et transparentes.
Entre autre, œuvrer ensemble à renforcer la paix, l’unité et la réconciliation nationale ; la démocratie et l’Etat de Droit ; mutualiser les énergies pour conquérir démocratiquement le pouvoir d’Etat.
Selon les dires de M. Akoun, l’essentiel des enjeux de la CNC se résume au fait que la réconciliation nationale passe par une gouvernance qui créé des conditions susceptibles à transcender les clivages sociopolitiques.
En outre, invite le gouvernement à publier impérativement le rapport final de la CDVR et crie à la dissolution de la CEI pour la création d’une nouvelle, selon l’article 32 de la Constitution électorale de Côte d’Ivoire.
Parmi maintes questions ayant trait au report des élections, à la l’officialisation des récentes marches, à l’appartenance de Essi Amara à la CNC.
La table de séance conduite par le président Akoun Laurent, l’Honorable KKB et David Samba, président de la Coalition des Indignés de la crise postélectorale de Côte d’Ivoire, a livré un satisfecit clair.
Notamment, la reprogrammation des marches, le 20 juin à Yopougon-Figayo, le 27 juin à Koumassi-Inchallah et le 8 juillet au Platau-Place de la République.
« Nous reprogrammons nos rassemblements sur les mêmes espaces. Dans un pays de Droit, il ne faut pas pousser les citoyens dans les limites de l’inacceptables » a indiqué Laurent Akoun.
Quant à la l’implication de Essis Amara dans la progression politique de la CNC, il est invité à signer en bonne et due la charte de la CNC afin d’appartenir régulièrement à la Coalition.

JOB ATTEMENE
Commentaires


Comment