Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Développement des régions du Tonkpi, du Guémon et du Cavally/ Dr Fulgence Messan présente le PNDC à la presse
Publié le lundi 15 juin 2015  |  Ivoire-Presse
Le
© Autre presse
Le Coordonnateur du Programme National de Développement Communautaire (PNDC), Dr Fulgence MESSAN.
Comment




Le Coordonnateur du Programme National de Développement Communautaire (PNDC), Dr Fulgence MESSAN a tenu le jeudi 11 juin 2015 à son siège sis à Cocody-Angré 7éme tranche, un point de presse. Cette rencontre avait pour objectif d’informer davantage la population sur les enjeux, les missions et les objectifs du Programme National de Développement Communautaire des régions du Tonkpi, du Guémon et du Cavally.
Selon l’orateur, c’est sur l’initiative du Ministre d’Etat, Ministre du Plan et du Développement, Dr Mabri Toikeuse que le PNDC a été créé en avril 2012, au sortir de la crise post-électorale d’octobre 2010. « Au sortir de la crise post-électorale d’octobre 2010, l’ensemble des populations ivoiriennes mais surtout celles des régions du Tonkpi, du Guémon et du Cavally étaient véritablement confrontées à un problème de pauvreté. Il s’est donc avéré urgent de traiter les problèmes de développement au plan local et cela dans une optique participative, c’est-à-dire de développement conduit par les communautés elles-mêmes », a annoncé le coordonnateur. Dr Fulgence MESSAN a indiqué qu’il s’agit de manière spécifique, de promouvoir des activités génératrices de revenu. Et cela, par la vulgarisation de la finance participative aux fins d’assurer la réintégration socio-économique des populations vulnérables. Des actions a-t-il précisé, qui ont pour but d’améliorer les infrastructures et de favoriser la création d’emplois stables. Le Coordonnateur a poursuivi pour dire que ce programme permettra de renforcer les organisations des populations en logistiques et techniques et cela, à travers des actions initiées et conduites par les populations elles même. Pour lui, le bilan deux ans après sa nomination à la tête de ce vaste programme est positif. Un bilan qu’il appréhende sous deux angles. Celui relatif à l’état d’exécution du projet financé par la Banque Islamique de Développement (BID). A ce niveau, l’unité de Gestion a exécuté le plan de passation des marchés et doté le projet de la logistique nécessaires à sa mise en œuvre. A titre d’exemple, dira-t-il, une étude diagnostique a été réalisée. Ce qui a permis de dresser l’état des sinistres engendrées par les crises successives dans ces différentes régions. Il a soutenu entre autres qu’une mission d’identification des infrastructures a été également faite et qu’un plan de renforcement des capacités du personnel du projet a été élaboré et sera exécuté dans les prochains jours. En ce qui est du bilan des activités propres au PNDC, Dr Fulgence MESSAN a indiqué que sa structure a conçu des projets avec la participation des populations. Il s’agit entre autres du projet de repeuplement des plans d’eau et de développement de la pisciculture continentale, de celui de l’alimentation collective qui vise à assurer la sécurité alimentation des populations et le projet qui permettra de concilier les populations à la protection de l’environnement et à la conservation de la biodiversité. Au terme des échanges, le coordonnateur a énuméré des difficultés. « Toute entité est sujette à des difficultés. La principale en ce qui nous concerne tient au financement. C’est pourquoi, nous souhaitons une forte implication des autorités préfectorales, des présidents des conseils régionaux, des maires, des chefs traditionnels et des leaders d’opinions locaux dans la mise en œuvre du projet. Par ailleurs, nous sollicitons la bienveillante attention du gouvernement quant au renforcement de la stabilité institutionnelle du Programme», a conclu Dr Fulgence MESSAN.
Commentaires


Comment