Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Ouverture des Journées des produits et métiers de la Bourse. Mme Nialé Kaba:"Notre pays se classe dans le top 10 des économies les plus performantes de notre continent"
Publié le mardi 23 juin 2015  |  Ministères
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie d`ouverture des journées des produits et métiers de la bourse
Lundi 22 juin 2015. La ministre auprès du premier ministre chargée de l`Economie et des Finances, Kaba Nialé préside la cérémonie d’ouverture des Journées des Produits et Métiers de la Bourse organisées à Abidjan par l’Association Professionnelle des Sociétés de Gestion et d’Intermédiation et la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) de l’UEMOA.
Comment




Le ministre auprès du Premier ministre chargé de l’Economie et des Finances, Nialé Kaba a procédé le lundi 22 juin 2015 au Plateau, à l’ouverture des Journées des produits et métiers de la Bourse. Mme Nialé Kaba a noté que ces journées se tiennent dans «un contexte favorable », avec un regain de croissance dans la zone UEMOA : «Ces journées se tiennent dans un contexte favorable marqué par un regain de croissance des économies africaines et particulièrement celles de l’UEMOA. En 2014, la croissance économique de l’UEMOA était de 6, 6% contre 5, 7% en 2013, grâce entre autres à la baisse des pressions inflationnistes. La Côte d’Ivoire affiche pour sa part, un taux de croissance à 8, 5% en 2014, ce qui la place dans le top 10 des économies les plus performantes de notre continent. Le défi de la consolidation de cette croissance économique fait ressortir l’urgence de meilleurs financements de nos économies. Dans ce cadre, le marché financier régional en général et la Bourse régional des valeurs mobilières (BRVM), ont un rôle important à jouer en tant que pourvoyeurs des ressources en interne pour le financement des infrastructures de développement et du secteur privé (PME-PMI).

Les conditions pour une intégration financière ouest-africaine

Le premier panel de ces journées dont le thème était : «Quels axes d’amélioration de la Bourse pour un meilleur financement des économies de l’UEMOA», a enregistré la participation du ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget, Abdourhamane Cissé. Les intervenants étaient Mme Kadidiatou Coulibaly, présidente de l’Association professionnelles des sociétés de gestion et d’intermédiation (APSGI), MM Edoh Kossi Amenounvé, Dg de la BRVM, Jérôme Kouassi de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire et Alain Kouadio, vice-président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire. « La privatisation de la SIB va entraîner sa cotation en bourse. Nos économies ont besoin de financements et il est important d’explorer d’autres moyens. Le marché des capitaux est une alternative, mais il y a certaines contraintes, liées entre autres au financement des PME», a fait remarquer le ministre Abdourhamane Cissé. Chacun d’eux a insisté le rôle des acteurs du secteur des finances et de l’Etat pour une intégration financière en Afrique de l’Ouest. «Il faut des réformes courageuses pour une mobilisation plus accrue des cotations en bourse et un financement des PME. Il faut également que les chantiers qui accompagnent l’intégration financière, notamment la question de la monnaie unique en 2020 soit traitée avec urgence», a plaidé le directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières, Edoh Kossi Amenounvé. Alain Kouadio a quant à lui, affiché un optimisme au sujet de la cotation des entreprises en bourse, puisque c’est un moyen alternatif pour obtenir un financement sans passer par les banques classiques. Cependant, il a fait savoir que l’information doit être transparente. «Il y a un travail à faire, non seulement par les acteurs mais aussi par les autorités ivoiriennes», a-t-il dit.

Olivier Dion
Commentaires


Comment