Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Vulgarisation des produits boursiers : la CGECI estime qu’un "travail d’information" doit se faire auprès des PME
Publié le mardi 23 juin 2015  |  AIP
Séance
© Autre presse par DR
Séance d’information sur le foncier rural et urbain par la CGECI
La commission Juridique et fiscale de le CGECI a organisé le 12 Novembre 2013, à la CRRAE Uemoa, une rencontre d’information et d’échange sur le foncier rural et urbain à l’attention des opérateurs du secteur privé. Ph: Alain Kouadio, vice-président de la CGECI.
Comment




Abidjan – Le vice-président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), Alain Kouadio, a estimé qu’un "travail d’information" et de vulgarisation est à faire auprès des petites et moyennes entreprises (PME), afin d’accroitre le nombre d’entreprises qui s’inscrivent en bourse.

"Si aujourd’hui, on veut accroitre le nombre d’entreprises qui s’inscrivent en bourse, notamment les PME, il y a un vrai travail d’information" à faire, a suggéré Alain Kouadio, soulignant que les entreprises, éloignées des transactions boursières, croient à une affaire "d’initiés".

Pour lui, le "travail d’information" devrait être fait par les acteurs du marché financier, mais aussi le secteur privé.

Alain Kouadio participait lundi en qualité de paneliste sur le thème "Quels axes d’amélioration de la bourse pour un meilleur financement du développement des économies de l’Uemoa ?" institué dans le cadre de la deuxième édition des Journées des produits et métiers de la bourse qui se tiennent à Abidjan.

Le vice-président de la CGECI a assuré que plusieurs entreprises pourraient s’intéresser aux activités boursières, notamment celles de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM).

Pour ce faire, il a souhaité que les conditions d’accès soient facilitées et soient adaptées aux réalités des PME.

Alain Kouadio a aussi demandé à la BRVM à rendre l’information disponible et transparente auprès des investisseurs.

"Le rôle du secteur privé est très important dans la communication à la fois vis-à-vis des sociétés qui veulent être introduites en bourse et des investisseurs", a-t-il conclu.
Des panels, des ateliers et un salon d’exposition sont au menu de ces "Journées des produits et métiers de la bourse" qui prennent fin mardi.

(AIP)
kkf/kp
Commentaires


Comment