Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Plusieurs villages de la tribu Kapo de Grabo désertés par les populations du fait d’attaques subies
Publié le samedi 27 juin 2015  |  AIP
Comment




Tabou- Les villages de Siolo, Djimané, Fètè et Soglodoba de la tribu Kapo de Grabo, commune située à la frontière ivoiro-libérienne, ont été désertés par leurs populations à cause des différentes attaques rebelles qui y ont été perpétrées ces dernières années, a appris l'AIP vendredi.

« Les différentes attaques ont créé la peur au sein des populations qui ont abandonné leurs maisons et leurs plantations pour se réfugier pour la plupart à Grabo ville, chez des parents ou des proches », ont indiqué des habitants de la tribu Kapo.

Ils ont souligné en outre que cette situation préoccupe les autorités administratives et municipales locales qui multiplient les rencontres et les sensibilisations de proximité à l'endroit des populations de ces quatre villages, pour les inciter à un retour en vue de reprendre leurs activités, pour le développement de leur région.

La tribu Kapo a une population estimée à 7.000 habitants dont l'activité principale est l'agriculture, essentiellement la culture du palmier à huile, de l'hévéa et du cacao.

Dans le cadre de la sécurisation de la zone de Grabo et de tout le département de Tabou qui partage 170 km de frontière avec le Liberia, l'État ivoirien a implanté une base militaire à Grabo et renforcé l'effectif des forces de l'ordre dans cette région du sud-ouest.

bb/amak/cmas
Commentaires


Comment