Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

Promotion de la peinture :Une galerie voit le jour
Publié le lundi 29 juin 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment




Carette Ouégnin Elisabeth, propriétaire de la galerie, ‘’Safran’’ a organisé des échanges avec les hommes de média le vendredi 26 juin 2015 au sein de ladite galerie à Cocody II-Plateaux, boulevard des Martyrs. Objectif des échanges, présenter la galerie aux journalistes et à la population.
Pour elle, c’est dans le cadre de promotion de l’art visuel en général et de la peinture en particulier qu’elle a décidé d’ouvrir une galerie. « A la vérité pharmacienne de formation, l’art a toujours fait partie de ma vie. C’est donc le moyen pour moi de vivre mon amour pour l’art et la culture de façon générale », a-t-elle expliqué, d’emblée.
Selon Carette Ouégnin Elisabeth, elle a attendu 2015 pour lancer sa galerie car elle observe une certaine accalmie de la situation sociopolitique en Côte d’Ivoire. Mais, et surtout parce que les autres secteurs comme l’art, la peinture sont sinistrés au détriment des autres secteurs culturels comme la musique.
« C’est pour lutter contre cette situation et aider les artistes plasticiens, peintres, sculpteurs à sortir de l’ombre que la galerie, ‘’Safran’’ a fait son entrée dans l’univers des galeries en Côte d’Ivoire le 2 mai 2015 », a justifié Carette Ouégnin Elisabeth. Avant d’inviter les artistes à se rendre en sa galerie pour y exposer leurs œuvres.
« Dans la quête de son objectif, la galerie Safran a organisé un mini-vernissage le 18 juin 2015. J’invite le gouvernement à se pencher sur la problématique de l’évolution des artistes-peintres et de l’éducation culturelle des enfants dès le bas âge (l’école primaire) », a conclu la propriétaire de la galerie, ‘’Safran’’.
Maître Mondys et Phicault, tous deux artistes peintres ont réaffirmé la mémoire anthropologique de la peinture. « La peinture est l’âme d’une nation. Cependant, il n’existe pas de musée de peinture en Côte d’Ivoire », a déploré Maître Mondys. Phicault, quant à lui, a exprimé sa reconnaissance à Carette Ouégnin Elisabeth pour son initiative. Avant d’avertir : « l’art ne nourrit pas son homme en Côte d’Ivoire. On ne vient pas à l’art pour se faire de l’argent ».
Notons que les œuvres de plusieurs artistes dont Mathilde Tignet, Stéphane Blé, Essoh, Fondio Mauphy, Krefadi, Diby Bouabré (petit fils de Bruly Bouabré), Honoré Bognan, Kwao Dénis, Djédjé Mel, Maître Mondys, Phicault (…) sont exposées à la galerie ‘’Safran’’.

R-O
Commentaires


Comment