Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Tubercolose : les fidèles de l’Eglise AEBCI de Korhogo satisfaits après une séance de sensibilisation sur la maladie dans leur paroisse
Publié le lundi 6 juillet 2015  |  AIP
Comment




Korhogo - Les fidèles de l’Association de l’Eglise Baptiste en Côte d’Ivoire (AEBCI) du quartier Tcheklézo satisfaits de la sensibilisation de proximité sur la tuberculose par les agents du Centre Anti Tuberculeux (CAT) de Korhogo, se sont prononcés dimanche, après le culte d’action de grâce, sur la sensibilisation et le dépistage de la tuberculose à travers la bacilloscopie des crachats.

Le pasteur principal de l’Eglise AEBECI de Korhogo Tcheklézo, le pasteur Ouattara, a déclaré que cette sensibilisation est une bonne chose surtout qu’elle va aider les populations à se préserver de cette maladie, car selon lui, par l’ignorance beaucoup de personnes meurent. Il a donc invité les fidèles à être des relais auprès de ceux qui étaient absents pour les informer sur les dangers de la tuberculose et la nécessité de se faire dépister.

« La santé c’est vraiment tout, c’est toute la richesse de l’homme, si vous voulez avec n’importe quoi, si vous n’avez pas la santé cela ne peut pas aller, aussi si votre entourage est malade, c’est vous-même qui êtes malades », s’est réjoui Sékongo Kayala, fidèle de l’Eglise.

Il s’est dit très heureux de voir les agents du CAT venir les sensibiliser à l’Eglise car le but de cette sensibilisation est de faire en sorte que des cas soient détectés et que les malades guérissent.

Même impression pour une commerçante chrétienne au grand marché de Korhogo, Koné Naomi, qui estime que c’est bien d’informer car selon elle, lorsqu’on est informé on peut prendre des précautions pour éviter la maladie de la tuberculose.

Cette sensibilisation a été l’occasion pour Soro Tiornan, agent communautaire, de présenter les symptômes de cette maladie contagieuse qui se manifeste par une toux de deux à plus de trois semaines, la présence de sang dans le crachat, un manque d’appétit et une forte transpiration au coucher.

La tuberculose peut entraîner la mort du malade, si le traitement ne se fait pas tôt.

Cette sensibilisation communautaire s’inscrit dans le cadre de la commémoration décentralisée de la journée mondiale de la tuberculose dans la zone de coordination du Centre Anti-Tuberculeux de Korhogo, initié par le ministère de la Santé et de la Lutte contre le sida à travers le Programme national de lutte contre la tuberculose (PNLT) .

Ces activités de sensibilisation vont s’étendre aux 17 localités à l’intérieur du pays abritant des CAT.

(AIP)
apk/akn/tm
Commentaires


Comment