Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Révérend Makosso, de retour du Gabon: « Des soi-disant pasteurs veulent escroquer le chef de l’Etat par un chantage électoral»
Publié le jeudi 9 juillet 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Le
© LInfodrome par DR
Le révérend Makosso Camille
Comment




Nous apprenions, selon un communiqué officiel paru sur sa page facebook, visité par ichretien.com, que le Révérend Makosso Camille qui se fait appeler "Général", a été arrêté le 27 mai à 18h30 par des éléments de la brigade de recherche ivoirienne suite à un avis de recherche émis contre lui. Le mercredi 8 juillet 2015, à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, de retour d’une mission au Gabon, le révérend Makosso a tenu une conférence de presse pour apporter un certain nombre d’information sur cette affaire et donner la position de la Commission protestante Evangélique sur la naissance de super entité pastorale.

A sa descente d’avion, Makosso s’est voulu clair face à l’une des questions des journalistes : « je ne suis pas en fuite. J’ai été officiellement invité à Port-Gentil au Gabon par des chrétiens évangélistes. Cette croisade de deux semaines a été fructueuse puisque nous avons obtenu un terrain important pour implanter une Eglise », a révélé l’homme de Dieu. Il est, par ailleurs, revenu sur la suspension de M. Kadjo Adou dit Bishop Kassi d’Azito de toutes ses fonctions au sein de la Commission protestante évangélique de Côte d’Ivoire. Décision, selon lui, prise pour la présumé implication de Kassi d’Azito dans l’élaboration d’un mandat d’arrêt contre sa personne à la brigade de recherche. Révérend Makosso a aussi tenu à mettre en garde « les soi-disant pasteurs animés d’intention d’escroquerie politique en cette période électorale et voulant entraîner l’Eglise dans la politique par la mise en place d’une soit disant super organisation ». Il a rappelé que l’Eglise Protestante Evangélique reste neutre dans le débat politique et ne soutient aucune candidature d’homme politique en vue des prochaines élections. Makosso a appelé les pasteurs à la plus grande vigilance en ces périodes électorales où « des soi-disant leaders vendeurs d’illusions et ayant fuit le pays lors de la crise n’ont pu rendre de compte sur les 4 milliards de FCFA octroyés par l’ex-pouvoir ». C’est pourquoi, il a invité le Gouvernement ivoirien et le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur à la plus grande vigilance face à des organisations chrétiennes dont le seul but est d’escroquer le Président de la République par un chantage électoral. Aussi, a-t-il affirmé que l’Eglise protestante Evangélique ne se reconnaît ni de près ni de loin dans la composition d’un soi-disant « G12 » ou « G15 » qui fut l’objet d’aucune consultation nationale et confirme que la Commission protestante Evangélique de Côte d’Ivoire, dont il est le secrétaire général, reste la seule voix officielle des Pasteurs de Côte d’Ivoire. Ceci, au vu de son travail, sa représentativité de 80 fédérations et de 10.118 pasteurs, un record, selon lui, jamais égalé dans l’histoire de cette nation.

OG
Commentaires

Dans le dossier

Réligion 2015
Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3429 du 9/7/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment