Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Sortie des première filles officiers de la gendarmerie nationale ivoirienne
Publié le mardi 28 juillet 2015  |  APA
Le
© Abidjan.net par D Tagro
Le ministre Paul Koffi Koffi invité des ‘’Rendez-vous du gouvernement’’
Jeudi 26 mars. Abidjan. Paul Koffi Koffi, ministre auprès du président de la République chargé de la Défense, invité des ‘’Rendez-vous du gouvernement’’.
Comment




Abidjan (Côte d'Ivoire) - Les premières filles officiers de la gendarmerie nationale ivoirienne ont reçu, lundi, leurs épaulettes, au cours d'une cérémonie présidée par le ministre délégué auprès du Président de la République chargé de la défense Paul Koffi Koffi, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Ce sont au total 708 élèves sous-officiers et 46 officiers dont quatre femmes de la "promotion droiture" qui ont reçu leurs épaulette lors de cette cérémonie qui a vu également la participation de la ministre de la Solidarité, de la famille, de la femme et de l'enfant, Anne Désirée Ouloto et de sa collègue l’éducation nationale et de l'enseignement technique, Kandia Camara.

Au départ cinq filles, une a été radiée au cours de la première année de la formation. A l'arrivée, Ruth Claudia Adou, Nabarakissa Diané, Emilie Ahou Yao, Ayméric Emmanuelle Djaouli sont les quatre premières filles officiers de la gendarmerie ivoirienne sur les 46 élèves officiers de cette promotion qui enregistre par ailleurs, trois béninois, deux togolais et cinq nigériens parmi les officiers.

"Aujourd’hui nous célébrons la double cérémonie du baptême de promotion et de prestation de serment des officiers et sous-officiers. Mais, ce jour est tout à fait particulier. Le président de la République en acceptant la prise en compte du corps féminin à la gendarmerie nationale répond à un soucis de voir les femmes intégrer tous les corps de métiers de la Côte d’Ivoire'', a expliqué le ministre Paul Koffi Koffi.

Pour lui, la prestation de serment de ces quatre premières filles est un événement historique. "L’histoire retiendra que ce jour du 27 juillet 2015 la gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire a ouvert effectivement ses portes au genre féminin. (...) Ce qui met définitivement la gendarmerie au même niveau que les autres corps des Forces de défense et de sécurité du pays", a-t-il relevé.

Paul Koffi Koffi reste persuadé que cette "heureuse initiative attirera d'autres jeunes filles dynamiques dans ce métier noble de la sécurité des personnes et des biens''.

MC/ls/APA
Commentaires


Comment