Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

UFHB-Lancement de la Chaire Ecosanté/ La pollution de l’air constitue le principal risque environnemental pour la santé
Publié le mardi 11 aout 2015  |  Abidjan.net
Atelier
© Abidjan.net par JOB
Atelier d’appropriation du programme de la chaire écosanté
mardi 11 août 2015. Abidjan. La Présidente de l’Université Félix Houphouët Boigny (UFHB), le Professeur Bakayoko-Ly Ramatou a procédé au lancement officiel de la Chaire Ecosanté au cours d’un atelier organisé en collaboration avec l’Université d’Abomey-Calavy du Bénin et le Centre de Recherche et de Développement International du Canada.
Comment




La Présidente de l’Université Félix Houphouët Boigny (UFHB), le Professeur Bakayoko-Ly Ramatou a procédé dans la matinée du mardi 11 août, au lancement officiel de la Chaire Ecosanté à Abidjan, au cours d’un atelier organisé en collaboration avec l’Université d’Abomey-Calavy du Bénin et le Centre de Recherche et de Développement International du Canada.

Cet atelier a eu pour thème : « pollution urbaine de l’air et maladies non transmissibles respiratoires ».

L’objectif général de cette Chaire est de contribuer au développement du domaine de l’écosanté en Afrique de l’ouest, en visant à améliorer la compréhension de la pollution urbaine de l’air et de ses impacts sur les maladies non transmissibles (MNT) respiratoires.

Selon le Professeur Bakayoko-Ly Ramatou, ‘’l’UFHB accueille avec enthousiasme et optimisme, l’atelier d’appropriation du projet de Chaire Ecosanté de la Communauté de Pratique en Approche Écosystème et Santé Humaine en Afrique de l’ouest et du centre (COPES-AOC)’’.

En effet, suite à une large concertation entre les Recteurs et Présidents de cinq Universités d’Afrique de l’ouest (Bénin, Burkina-Faso (2), Côte d’Ivoire et Sénégal) en février 2013, il a été décidé la mise en la mise en place d’un Programme Doctoral Interuniversitaire (PDI) de Santé Publique, option : santé/environnement.

« Le PDI requiert la mutualisation des efforts en vue de la formation de ressources humaines capables de relever les défis du Millénaire pour le développement durable qui seront adoptés à la prochaine Assemblée Générale des Nations-Unies » a soutenu Bakayoko-Ly Ramatou, Présidente de l’UFHB.

Elle a par ailleurs souligné que le projet Chaire Ecosanté prend toute son importance, au regard des conclusions de la 68e Assemblé Mondiale de la Santé qui s’est tenue le 20 mai 2015, stipulant que la mauvaise qualité de l’air est un défi croissant dans le contexte du développement durable dans les villes et centres urbains.

« Selon les estimations de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), près de 7 millions de personnes sont décédées prématurément en 2012. Une sur huit au niveau mondial du fait de l’exposition à la pollution de l’air » a-t-elle révélé.

Ces chiffres qui confirment ainsi que la pollution de l’air constitue désormais le principal risque environnemental pour la santé dans le monde.

Ce pourquoi, l’OMS recommande donc de redoubler d’efforts pour déterminer, traiter et prévenir l’impact de la pollution de l’air sur la santé, en développant la recherche et en renforçant la coopération multisectorielle aux niveaux international, régional et national.
En outre, c’est une vingtaine de chercheurs à savoir, les doctorants et assistants de recherche, les directeurs et co-directeurs de thèse des doctorants et autres scientifiques dont les expertises sont nécessaires à l’atteinte des résultats du volet recherche de la chaire, des décideurs et des membres de communautés qui ont participé à cet atelier d’appropriation du programme de la chaire écosanté.

Parmi ceux-ci, on note la présence des professeurs, Dagnan N’Cho, Responsable du PDI, Benjamin Fayomi du Bénin, Titulaire de la chaire Chairpol, Houenou Pascal, Président du COPES-AOC et Konaré Abdourahamane, Chercheur principal de la Chaire Ecosanté.

Ces quatre intervenants ont salué l’initiative de l’UFHB pour l’organisation de cet atelier d’écosanté. Ils n’ont surtout pas manqué de féliciter la Présidente Bakayoko-Ly Ramatou pour son engagement personnel dans l’institutionnalisation de l’Approche Ecosanté en Côte d’Ivoire.

J A
Commentaires


Comment