Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Ouverture à Daoukro de la 5è édition des Journées nationales de valorisation de l’Agriculture
Publié le jeudi 13 aout 2015  |  APA
Cinquième
© Autre presse par AVA
Cinquième édition des Journées nationales de valorisation de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques ( JNVA)
Mercredi 12 août 2015. Daoukro. La cinquième édition des Journées nationales de valorisation de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques ( JNVA ) s’est ouverte en présence de l’ex-chef de l’Etat ivoirien Aimé Henri Konan Bédié et du président de l’Assemblée nationale Guillaume Kigbafori Soro, autour du thème, "financement des activités agro-pastorales en Côte d’Ivoire, quelles strategies?".
Comment




Daoukro (Côte d’Ivoire) - La cinquième édition des Journées nationales de valorisation de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques ( JNVA ) s’est ouverte, mercredi, à Daoukro ( Centre-Est ) en présence de l’ex-chef de l’Etat ivoirien Aimé Henri Konan Bédié et du président de l’Assemblée nationale Guillaume Kigbafori Soro, autour du thème, "financement des activités agro-pastorales en Côte d’Ivoire, quelles strategies?", a constaté APA sur place.

Cette cérémonie d’ouverture organisée à la Place Henri Konan Bédié de Daoukro, a été marquée par une parade carnavalesque, un défilé des populations agricultrices, des organisations professionnelles agricoles, des sociétés coopératives et des agro-industriels de tous les secteurs du vivrier, du maraîcher et des ressources animales et halieutiques en passant par les cultures de rente.

Dans son allocution, Jennifer Cirès, Directrice générale de l’Agence pour la valorisation de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques ( AVA), initiatrice de cette journée, a indiqué qu’il est "démontré que l’agriculture est la mamelle nourricière de l’économie ivoirienne et le sera encors pour longtemps".

"L’économie de notre pays ne peut émerger que si la production vivrière est suffisante pour assurer notre sécurité alimentaire", a-t-elle poursuivi, soulignant que "partout en Côte d’Ivoire, le climat est favorable au développement de toute sorte d’élevage afin de rendre notre pays autosuffisant en matière de production de protéines animales.

Mais,a fait remarquer Mme Cirès, "la conclusion à laquelle nous avons abouti est que tout cela ne peut se faire avec les techniques traditionnelles et rudimentaires de nos parents". Pour être productifs et compétitifs, a-t-elle encore relevé, " nos braves paysans et éleveurs ont besoin d’utiliser des machines, des semences de qualité et des intrants".

"Tout cela ayant un coût, il faut donc des financements" a conclu Jennifer Cirès pour justifier le thème de cette cinquième édition des JNVA. Prenant à son tour la parole, le président de l’Assemblée nationale Guillaume Kigbafori Soro, par ailleurs parrain de ces JNVA, a salué cette initiative, avant d’estimer que "travailler au champ n’est pas dévalorisant". "La terre nourricière n’a jamais trahi" a insisté l’ex-chef de l’Etat ivoirien,Aimé Henri Konan Bédié, patron de l’événement.

Une exposition des produits et services de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche et de la foresterie, visitée par les personnalités au palais des congrès de Daoukro après la cérémonie officielle d’ouverture, marqueront les trois jours des JNVA 2015. Des sessions thématiques, des rencontres B to B, un circuit touristique, un festiviande et un gala de distinction, sont également au menu.
LS/APA
Commentaires


Comment