Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Prix d’excellence 2015 : La Fonction publique décroche le prix de la meilleure administration publique
Publié le vendredi 14 aout 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Visite
© Abidjan.net par Marc Innocent
Visite du chef de l`Etat dans le district du Woroba / Etape du Béré: le Président Ouattara rencontre les populations de Mankono
Vendredi 24 Juillet 2015. Mankono. Le Président de la République SEM. Alassane Ouattara a, dans le cadre de sa visite dans le district du Woroba, animé un meeting au cours duquel plusieurs dons de matériels ont été faits. Photo: Le ministre, Cissé Bacongo
Comment




Le ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative a été distingué à travers sa Direction Générale de la Réforme Administrative et de l’Informatisation (DGRAI). Elle a été désignée ‘’Meilleure Administration Publique’’ de Côte d’Ivoire pour l’année 2015 au cours de la cérémonie des prix d’excellence, qui s’est tenue le jeudi 6 août dernier à la salle « des pas perdus » du Palais présidentiel au plateau.
La Direction Générale de la Réforme Administrative et de l’Informatisation (DGRAI), dirigée par le Dr. Ibrahim Lokpo sous le leadership éclairé du ministre Cissé Ibrahima Bacongo, qui a vite compris qu’un pays émergent s’appuie nécessairement sur une Administration publique efficace, moderne et modèle, vient de voir ses efforts couronnés. Elle a été désignée meilleure Administration Publique de Côte d’Ivoire. Retour sur ce qui a fait la différence.
Les principaux bailleurs de fonds de la Côte d’Ivoire (Banque Mondiale, FMI…), lors de leurs nombreuses missions d’évaluation post ajustement structurel ont relevé que l’existence de plusieurs fichiers pour la gestion des ressources humaines faisait perdre énormément d’argent au pays. C’est ainsi que pour une bonne maîtrise des effectifs et de la masse salariale, il a été recommandé de mettre en place un fichier unique de référence (FUR). Et ce problème du Fichier Unique de Référence qui se posait à la Côte d’Ivoire depuis les années 90 a trouvé une solution, grâce au SIGFAE. La DGRAI a mis en place via les technologiques de l’information et de la communication (TIC) une interface web, à travers laquelle les fonctionnaires s’informent et interagissent avec l’Administration. Cette interface logée à l’adresse www.fonctionpublique.egouv.ciest accessible à tous les usagers de l’administration quelque soit leur fonction et leur grade.
Cette réforme du SIGFAE contribue à avoir du respect des usagers en leur évitant des déplacements couteux et inutiles. En plus des mécanismes classique d’assistance aux usagers de la Fonction publique pour les orienter et aider dans la résolution des problèmes qu’ils rencontrent, chaque fonctionnaire dispose d’un espace numérique personnalisé appelé « Espace fonctionnaire » contenant ses actes individuels et avec lequel il peut interagir avec l’administration 24 h /24, 7jours/7. L’outil SIGFAE permet ainsi à l’administration d’être en permanence à l’écoute des usagers. En effet, l’outil SIGFAE contribue à assurer une gestion de proximité des fonctionnaires. Il est aujourd’hui possible à un candidat de déposer (en ligne) son dossier de candidature à un concours de la Fonction publique, un dimanche et même à 01 heure du matin. A travers le SIGFAE, la DGRAI prône également un traitement équitable des actes administratifs en répondant aux besoins de tous les usagers sans distinction. En effet, la suppression du contact avec les agents en charge du traitement des actes, ainsi que la mise en place d’une chaîne logique de traitement des actes avec une multiplicité des acteurs favorisent un traitement impartial. L’Administration Publique devient ainsi impersonnelle et efficace pour tous les fonctionnaires et agents de l’Etat Grâce au SIGFAE, la production de l’ensemble des actes de gestion est automatisée. Il est aujourd’hui possible de traiter en moyenne plus de deux mille (2.000) dossiers de nouveaux fonctionnaires dans un même mois. Plus de quatre mille (4.000) dossiers de nomination d’agents de la santé ont été traités en moins d’un mois. En moins d’une semaine, le SIGFAE a permis de traiter le déblocage indiciaire de plus de cent vingt mille (120.000) fonctionnaires. Le SIGFAE, de par sa conception, réduit les interventions manuelles. Par ailleurs, la limitation des contacts entre usagers et gestionnaires met fin aux « dessous de table » dans le traitement des dossiers. Le SIGFAE induit plus de transparence dans le traitement. Le fait que toutes les opérations soient traçables dans le SIGFAE (qui a fait quoi ?où et quand ?) dissuade beaucoup d’agents à poser des actes malveillants.
OG (source MFPRA)
Commentaires


Comment