Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les chefs et leaders communautaires de Sipilou formés aux techniques de prévention, de négociation et de règlement de conflits
Publié le dimanche 16 aout 2015  |  AIP
Comment




Man– Des chefs de villages et des leaders communautaires du département de Sipilou ont bénéficié vendredi, d’une session de formation sur la gestion de crises sociocommunautaires à l’initiative de l’ONG Conseil pour la solidarité, la cohés ion sociale et de développement.

Développant le thème «Techniques de prévention, de négociation et de règlement des conflits intercommunautaires en période électorale», le formateur, Serge Dongo Diby, a présenté les causes et les enjeux à l’origine des conflits sociaux. Il a ensuite proposé quelques mécanismes de prévention et de règlement des conflits.

Pour l’animateur du séminaire, les enjeux à l’origine des conflits en Côte d’Ivoire paraissent complexes, multiples et en interconnexion, résultant de facteurs socioéconomiques, politiques, géopolitiques et géostratégiques avec pour l’un des éléments central le foncier rural notamment.

Les politiciens et autres cadres véreux profitant de la vulnérabilités des p opulations rurales, fragilisées par l’ignorance et la pauvreté, les manipulent attisant les tensions sociales. La période électorale est toute indiquée pour surfer sur les frustrations des uns et des autres, prévient le formateur.

Le conférencier estime que pour réduire l’impact des facteurs de risques de confrontations armées, il est impérieux d’envisager des mécanismes ou techniques de prévention et de règlement efficaces des litiges fonciers et autres crises en instance avant la période électorale.

Serge Dongo Diby propose par conséquent une synergie de compétences au sein de comités de gestion de conflits fonciers châpeautés par les autorités préfectorales. A charge pour ces comités de prévenir, de négocier ou régler les conflits éventuels.
< br />Pour réussir leurs missions, les membres des comités de gestion du foncier rural qui pourraient connaître des affaires autres que les problèmes du foncier ont besoin de renforcer leurs capacités notamment en techniques de négociation, a-t-il recommandé.

(AIP)
gem/cmas
Commentaires


Comment