Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Lancement d’une opération régionale de reboisement à Djébonoua
Publié le jeudi 20 aout 2015  |  AIP
Visite
© Autre presse par DR
Visite du chef de l ‘état à Akoupé – L ONG Gaya organise une journée de reboisement.
Comment




Bouaké - Les autorités de la région de Gbêkê ont procédé, mercredi, à Djébonoua (sous-préfecture du département de Bouaké) au lancement d’une opération de reboisement, pour freiner la désertification dans leur zone.

Initiée par la direction régionale des eaux et forêts et le centre de gestion locale de la Société d’exploitation et développement des forêts (SODEFOR), cette opération est une réponse, selon les autorités, à l’appel lancé par le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, le 11 juillet, à Bingerville, à l’occasion de la journée internationale de la forêt, invitant chaque citoyen à planter un arbre pour contribuer à la reconstitution du couvert végétal.

Pour le directeur régional des eaux et forêts, le Lieutenant-colonel Coulibaly Brahima, le maintien et l’accroissement de ce couvert végétal devrait être "un devoir citoyen de premier ordre". Il estime que la limitation des effets du changement climatique en Côte d’Ivoire, passe par le reboisement massif.

"Si l’on n’y prend garde, nous risquons de laisser à nos enfants une Côte d’Ivoire désertique", a lancé, pour sa part, le secrétaire général de la préfecture de Bouaké, Yokozo Zozoro Firmin, exhortant les populations et les autorités locales à s’impliquer fortement dans cette opération de reboisement. Pour les y encourager, il a recommandé l’instauration du concours de "village le plus vert" dans la région de Gbêkê.

Le maire de Djébonoua, Koffi Edouard, a fait savoir que la rareté des pluies constatée en Côte d’Ivoire au cours de cette année, est plus accentuée dans sa commune depuis plus de deux mois.

Pour lutter contre la déforestation, il préconise que le gouvernement oblige les exploitants forestiers à faire un reboisement sur une période d’au moins trois ans, avant toutes exploitations forestières. En plus, en attendant l’application du nouveau code forestier, plaide pour la suspension des exploitations forestières dans les petites localités agricoles comme Djébonoua.

Le lancement de l’opération de reboisement a été marqué par le planning de plans de tek sur une superficie d’un hectare dans la cours de la mairie.

La forêt ivoirienne disparaîtrait de 300.000 hectares par an, selon des experts. Dans la perspective de sa réhabilitation, le gouvernement a initié divers projets, au cours de ces dernières années, notamment, la muraille verte au nord, le reboisement des flancs de montagnes à Man (ouest) et le projet une école cinq hectares de forêts.

(AIP)

nbf/akn/kam
Commentaires


Comment