Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Phénomène des « microbes »/ Hamed Bakayoko : « Les officines qui amplifient les faits seront aseptisées »
Publié le mercredi 26 aout 2015  |  Notre Voie
Affaires
© Abidjan.net par D. Tagro
Affaires des enfants ‘’microbes’’ à Yopougon: Hamed Bakayoko va ‘’aseptiser’’ les ‘’officines’’ de propagations des rumeurs
Mardi 25 août 2015. Abidjan. Cérémonie de remise de matériel au commissariat du 11ème arrondissement de Williamsville, entièrement rénové par le ministre d’Etat, ministre de l`Intérieur et de la sécurité Hamed Bakayoko.
Comment




le ministre de l’intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko, a annoncé, hier, à l’occasion de la cérémonie de réception des locaux réhabilités et de remise de mobilier de bureau ainsi que des matériels informatiques au commissariat de police du 11ème arrondissement de Williamsville, l’accélération de la mise en œuvre des stratégies de sécurisation des populations face au phénomène des «microbes». « Nous avons connu pendant ce mois d’août, des cas d’insécurité qui ont ému les populations. Nous devons réagir. et la police doit avoir la capacité d’anticipation. Ce que nous regardons, c’est la proportion des agressions par rapport au monde. Ces officines qui amplifient les faits, perdent leur temps. Ces élections seront sécurisées». Puis, Hamed Bakayoko de dire sur un ton ferme : « Ces officines, tous ceux qui alimentent, financent les réseaux sociaux, nous allons régler ça, nous allons les aseptiser et les élections seront sécurisées en Côte d’ivoire ».tout en félicitant le commissaire Dalli sérikpa léopol et ses agents pour avoir neutralisé des groupes de «microbes» dans un contexte difficile à Williamsville, le ministre de l’intérieur et de la sécurité a assuré les forces de police du soutien du gouvernement en matériels roulants et équipements pour une sécurisation renforcée des populations.

Didier kéi
Commentaires


Comment