Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le Chef de l’Etat a présidé la cérémonie d’investiture du Président élu du Groupe de la BAD
Publié le mardi 1 septembre 2015  |  Présidence
Investiture
© Présidence par DR
Investiture du Président de la BAD: Akinwumi Adesina prend officiellement fonction
Mardi 1er Septembre 2015. Abidjan. M. Akinwumi A. Adesina, Nouveau Président de la Banque Africaine de Développement a officiellement pris fonction ce jour en prêtant serment devant SEM. Alassane Ouattara et Yémi Osibadjo Vice PRésident de la République Fédérale du Nigéria.
Comment




Le Président de la République, S.EM. Alassane OUATTARA, a présidé, ce mardi 1er Septembre
2015, au Palais des Congrès du Sofitel Abidjan hôtel Ivoire, la cérémonie d’investiture du Dr
Akinwumi A. ADESINA, Président élu du Groupe de la Banque Africaine de Développement.
Intervenant à cette occasion, le Chef de l’Etat a salué le leadership et l’important travail
accompli par le Président KABERUKA à la tête du Groupe de la Banque Africaine de
Développement durant cette décennie qui s’achève.
Il s’est ensuite dit convaincu que le Dr Akinwumi ADESINA et son équipe ont la volonté et la
capacité de poursuivre tous ces grands chantiers qui ont positionné le Groupe de la BAD,
très haut sur l’échelle des Institutions multinationales de financement du développement.
Pour le Président de la République, le changement de leadership à la tête de la Banque
Africaine de Développement intervient dans un environnement particulier, où l’Afrique fait
face à de nouveaux challenges sur les plans : sécuritaire, économique, démographique et
environnemental.
Notre Continent doit également faire face, selon lui, à d’autres défis comme le chômage et la
désespérance de nombreux jeunes qui amplifient le phénomène migratoire vers l’Occident
ainsi que les maladies endémiques telles que la fièvre à virus Ebola.
Sur le plan économique, a ajouté le Chef de l’Etat, alors que l’Afrique présente de bonnes
perspectives de croissance, les marchés boursiers internationaux montrent des signes de
faiblesse quant aux perspectives de croissance de certaines grandes puissances
économiques.
Notre continent qui continue de subir les effets de la volatilité des cours des matières
premières pourrait, à l’en croire, être davantage affecté par les soubresauts actuels des
marchés financiers internationaux.
Pour le Président de la République, la société africaine est en pleine mutation avec une
population jeune, en forte croissance, qui constitue un énorme potentiel. Il revient donc aux
Dirigeants africains, selon lui, de donner à cette jeunesse l’espoir de lendemains meilleurs à
travers la mise en place d’un système éducatif solide, qui s’adapte, en permanence, aux
besoins du marché du travail.
En outre, l’Afrique, à en croire le Chef de l’Etat, a accumulé un très grand retard en matière
d’infrastructures et les investissements à réaliser dans ce secteur sont énormes. Aussi, a-t-il
estimé nécessaire, si l’on veut que les économies africaines soient compétitives sur le plan
international, que des investissements massifs soient effectués avec un rôle accru accordé au
Secteur Privé dans le développement de ces Infrastructures. A cet égard, l’Afrique, selon le
Président de la République, devra accélérer ses réformes afin de mettre en place un
environnement des affaires aux standards internationaux, permettant d’attirer davantage
d’investisseurs internationaux pour améliorer les flux d’investissements directs étrangers.
Dans cette même optique, le Chef de l’Etat a souhaité que la BAD continue d’accroître le
niveau de ses ressources concessionnelles au profit des pays africains et contribue à attirer
des financements privés en Afrique en établissant des partenariats forts avec le Secteur Privé
africain et international.
Pour terminer, le Président de la République a encouragé la BAD à contribuer à la défense
des intérêts de l’Afrique à l’occasion des négociations à venir sur le réchauffement climatique
dans le cadre de la COP 21 et a sollicité l’appui de cette Institution dans les échanges en
cours sur l’agenda post 2015 et les Objectifs de Développement Durable (ODD), qui doivent
permettre de mobiliser les ressources nécessaires à la transformation structurelle des
économies des pays africains.
Notons que la cérémonie d’investiture du Président élu du Groupe de la BAD a été marquée
par la lecture de la Résolution sur l’élection du Président, la lecture de la biographie du
Président élu, la prestation de serment du Président élu, Dr Akinwumi A. ADESINA, la lecture
et la signature du Procès-verbal de la prestation de serment ainsi que par le discours
d’investiture du Président du Groupe de la BAD.
Commentaires


Comment