Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Diaspora du Béré à Paris : Le ministre Dosso Moussa mobilise pour Ouattara
Publié le mercredi 2 septembre 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Cérémonie
© Abidjan.net par Serges T
Cérémonie de clôture du séminaire préparatoire de la 6ème conférence des ministres en charge de l`emploi et de la formation professionnelle de l`UEMOA
Mercredi 22 Avril 2015 Abidjan.Le ministre Dosso Moussa préside la cérémonie de clôture du séminaire préparatoire de la 6ème conférence des ministres en charges de l`emploi et de la formation professionnelle de la zone de l`UEMOA.
Comment




Le dimanche 22 août dernier, le ministre d’Etat Moussa Doosso, député-maire de la ville de Mankono a rencontré la diaspora de la région du Béré à Paris. Il était accompagné de son collègue Cissé Bacongo du gouvernement et de Hamadou Kamagaté, maire Tiéningboulé dans le département de Mankono. C’était au 128, rue de Paris, au palais des congrès de Montreuil à l’initiative de l’association des fils et filles de la diaspora du Béré en France. Ils étaient un peu plus d’un demi millier de ressortissants de la région du Béré vivant à Paris et sa banlieue venus à la rencontre du premier magistrat de leur ville d’origine qu’est Mankono. Après les cérémonies de bienvenue et de bénédiction, au chapitre des échanges, il a été essentiellement question du désenclavement de Mankono. Face aux inquiétudes évoquées sur l’avènement d’un hôpital répondant aux exigences modernes, d’un lycée équipé en matériel informatique, et d’infrastructures routières, le député-maire de Mankono, Moussa Dosso s’est d’abord de voir autant de fils et filles du Béré venir parler des questions de développement de la ville de Mankono. Ensuite, àla différence des intervenants qui lui ont été adressé des inquiétudes au sujet de Mankono et sa région, Moussa Dosso s’est voulu beaucoup plus optimiste pour l’avenir de sa ville et de la région tout en reconnaissant les difficultés existantes. « Avec le gouvernement, nous avons décidé de faire le plan directeur de la ville. Le 30 juin dernier, toute la population a adopté ce plan directeur. Désormais, plus personne ne peut se lever et construire comme il veut à Mankono, non c’est fini ça. Vous venez à la maire faire votre demande et on vous indiquera les emplacements réservés pour le type de construction que vous voulez réaliser. Voici où on peut construire des mosquées, où on peut construire des écoles, un marché, etc. cela s’appelle le plan directeur de la ville. Et nous sommes en train de finaliser toute la région du Béré (…) Concernant les terrains, il y a tellement de contentieux sur les anciens dossiers que cela a fait l’objet d’un conseil municipal. Nous sommes là pour dire la vérité, les gens ont détourné beaucoup d’argent sur les terrains. Et les terrains n’ont pas été attribués aux acheteurs. Il y a eu des certificats d’acte qui ne sont pas enregistrés à la mairie » a déclaré le premier magistrat de la ville de Mankono. Moussa Dosso n’a pas non plus manqué de souligner que le plan directeur de la ville de Mankono rentrait dans le cadre du plan national de développement de la Côte d’Ivoire du président Alassane Ouattara. C’est ainsi que le détenteur du maroquin ministériel de l’emploi, des affaires sociales et de la formation professionnelle a appelé les ressortissants du Béré en France à se mobiliser pour la réélection du président de la république de Côte d’Ivoire. « Quand j’ai parlé des élections d’octobre 2015 pour la réélection du président Alassane Ouattara, tout le monde a dit et applaudi. Cela veut dire que nous sommes d’accord sur au moins une seule chose, c’est que ce monsieur doit être réélu en octobre 2015 (…) Nous avons plus besoin de lui que lui de nous. Voilà quelqu’un qui a été en haut durant toute sa carrière, gouverneur de la BCEAO, directeur général du FMI, puis Premier ministre et président. De quoi a-t-il encore besoin ? Mais il dit qu’il veut continuer à nous donner de l’eau, il veut continuer à nous donner des routes, il veut continuer à nous donner des ponts, il veut l’émancipation des femmes, il veut l’emploi des jeunes. Il veut tout ceci pour son peuple. Voilà le message du président ! Alors chers parents, sortez encore vos ‘’Kassabias’’ (chapelet : NDLR) et commencez vos prières pour l’union non seulement des filles et fils de la région du Béré mais de toute la Côte d’Ivoire. »a déclaré le député-maire de Mankono.

Jean-Paul Oro à Paris
Commentaires


Comment