Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Visite d’Etat dans le Sud-Comoé: Aboisso en chantier
Publié le jeudi 3 septembre 2015  |  Abidjan.net
Visite
© Abidjan.net par Mousnabi
Visite de terrain du ministre Amon Tano avant la visite d’Etat du Président dans le Sud-Comoé
Mercredi 2 septembre 2015. Aboisso. Le ministre Marcel Amon Tanoh a effectué une visite sur le terrain pour toucher du doigt l’état d’avancement des travaux.
Comment




Dans exactement deux semaines, le président de la République va entreprendre une visite d’Etat dans la région du Sud-Comoé. Avant l’arrivée du chef de l’exécutif, les forces vives de cette région, si régulièrement ceux d’Aboisso enchainent les rencontres pour mettre les petits plats dans les grands afin de faire de cette visite une vraie reussite. Dans cette dynamique, le ministre Marcel Amon Tanoh a effectue hier, une visite sur le terrain pour toucher du doigt l’état d’avancement des travaux. Avec a ses cotes le premier magistrat de la commune, Mamadou Kano, le Directeur du Programme présidentiel d’urgence, Toure Said et le président de la Coordination de la jeunesse du Sud-Comoé, le directeur de cabinet du chef de l’Etat, fils d’Aboisso, a visite tous les chantiers qui sont ouverts de part et d’autre dans la capitale du Sanwi. Sous une fine pluie, le ministre et sa délégation ont visite les travaux de reprofilage sur la grande artère qui mène au stade municipal ou se tiendra le meeting de clôture de cette visite d’Etat. Sur le chantier, les moteurs graders vrombissaient, sous la supervision des ingénieurs du Bnedt qui suivent de près les travaux. Apres le stade municipal, cap a été mis sur le quartier communément appelé derrière l’eau. A cette étape, le ministre et sa délégation ont pu aussi toucher du doigt le niveau d’avancement des travaux a un rythme accélère. Apres ces deux étapes, le Dircab du chef de l’Etat s’est dit satisfait de tout ce qui a été fait pour le Sud-Comoé en général et pour Aboisso en particulier depuis l’arrivée du président Alassane Ouattara au pouvoir
,,Depuis plusieurs années nous avons souhaite que la route qui mène au marche soit bitume. Les populations souffrent énormément de l’insalubrité et cela pose même un problème d’hygiène publique. Mais grâce a l’arrivée du chef de l’Etat dans le Sud Comoé, je constate agréablement que les travaux ont démarre. Comme nous la dit le directeur du PPU, d’ici le 12 septembre, cette voie sera enfin bitumée. Il y a également le stade municipal dont la voie d’accès n’est pas bitumée. Ici aussi, je vois que les travaux sont avances et la vie sera effectivement bitumée. Il y a aussi la voie principale qui mène à un quartier important appelé derrière l’eau qui va recevoir du bitume. Je me réjouis que la faveur de la visite d’Etat du président de la République, la capitale du Sud Comoé commence a avoir le visage dune capitale régionale a limage d’autres villes qui ont reçu la visite du président de la République. Je suis fils d’Aboisso et du Sud Comoé et dans cette région, on a rarement vu autant d’investissements en un seul mandat. Cette visite est donc l’occasion pour nous de remercier le chef de l’Etat et lui notre gratitude et l’encourager a poursuivre. Sur la voie du développement pour faire en sorte que le département d’Aboisso et la région du Sud-Comoé en général soient pris en compte dans le train de l’émergence,, à la suite du ministre, directeur de cabinet du président de la République, le maire de la commune s’est également réjouit, que Ce sont les principales besoins que les populations nous expriment sont de ce qui est en cours de réalisation dans sa commune.
,,En tant que maire de la commune, ce qui nous préoccupe en premier lieu, c’est d’abord la voirie, ensuite l’électrification. Toutes fois que nous avons la possibilité d’aller vers elles. Aujourd’hui, nous voyons un début de règlement de ces préoccupations, nous ne pouvons qu’exprimer notre satisfaction et saluer cette venue du président de la République dans notre commune.
Commentaires


Comment