Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Lutte contre le terrorisme en Afrique: le ministre Bamba Cheick Daniel sollicite l’expertise de l’OIPC
Publié le jeudi 3 septembre 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Vladimir
© Autre presse par DR
Vladimir Kuvshinov, secrétaire général de l`Organisation internationale de protection civile (OIPC)
Comment




Face à la menace de plus en plus présente, des bandes terroristes sur le continent, le ministre Bamba Cheick Daniel a demandé, le mercredi 02 septembre 2015, à l’Organisation Internationale de la Protection Civile (OIPC), d’apporter son aide aux Etats africains dans la lutte contre cette « nouvelle catastrophe ». C’était lors de la cérémonie d’ouverture de la 2ème Réunion Africaine des Directeurs Généraux et Directeur de la Protection Civile, dans un hôtel de la capitale administrative ivoirienne.

Selon le ministre, la gestion des catastrophes ne devraient pas se limiter, aux seules pluies diluviennes, écroulements de terrains et autres. Car, aujourd’hui, le terrorisme est un nouveau genre de catastrophe. Qui cause d’énormes préjudices aux Etats. Surtout les jeunes Etats africains. « Boko Haram fait plus de perte en vie humaine que les pluies diluviennes », a-t-il relevé. Pour lui, il faut une synergie d’actions dans la lutte contre ce fléau. Si les Etats africains veulent endiguer le mal. Pour cela,« l’expertise et les équipements que disposent l’OIPC, nous pourrons être utile, afin de venir à bout de ces bandes armées ». a-t-il indiqué. Cependant, il n’a pas manqué, de rappeler la préoccupation que constituent les catastrophes naturelles. Parce que, l’intérêt que suscite, la question de nos jours, n’est plus à démontrer. «Elles remettent en cause, très souvent, les fondements même d’un Etat, en ce qu’il a de plus précieux, son capital humain de même que ses acquis au plan économique et socioculturel. » a expliqué Bamba Cheick Daniel. Selon les rapports de la communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, entre les années 2000 et 2001, 13 % de la population africaine a été victime, au moins, d’une quelconque forme de catastrophes. C’est pourquoi, il a, au nom du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko à exprimé à nouveau l’attachement du gouvernement ivoirien aux principes et idéaux OIPC, dont la Côte d’Ivoire est membre actif depuis son adhésion en avril 1981. Aussi s’est-il réjoui du choix du thème de cette 2ème réunion, « Pour un continent africain plus efficace face aux catastrophes au 21ème siècle ». A cet effet, il a préconisé une coopération dynamique en la matière entre les pays, dans l’atteinte de cet objectif. Dr Vladimir Kuvshinov, secrétaire général de l’OIPC a, pour le reste, rassuré l'assistance, sur les solutions de sa structure à relever les nouveaux défis du siècle présent.

Diallo Harry
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3465 du 3/9/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment