Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Restructuration du secteur bancaire ivoirien : L’Etat cède ses parts de la Sib, à 33 milliards Fcfa
Publié le mercredi 9 septembre 2015  |  Le Nouveau Réveil
Signature
© Ministères par DR
Signature du contrat de cession des parts de l’Etat dans l’actionnariat de la SIB au Groupe Attijariwafa Bank
Mardi 08 septembre 2015. Abidjan. Le représentant du Groupe Attijariwafa Bank et la ministre ivoirienne en charge de l`économie et des finances procèdent à la signature du contrat de cession des parts de l’Etat de Côte d’Ivoire dans l’actionnariat de la Société Ivoirienne de Banque (SIB), au Groupe Attijariwafa Bank pour un montant de 33 milliards FCFA
Comment




Les ministres auprès du 1er ministre, chargés de l’Economie et des finances Nialé Kaba et du Budget, Abdourahmane Cissé ont procédé hier à l’Immeuble Sciam, à la signature du contrat de cession des parts de l’Etat de Côte d’Ivoire dans l’actionnariat de la Société Ivoirienne de Banque (SIB), au Groupe Attijariwafa Bank pour un montant de 33 milliards Fcfa. Nialé Kaba a indiqué que “cette cession de parts s’inscrit dans la politique de restructuration du secteur bancaire amorcée par le Gouvernement“. Elle a rappelé qu’au terme de cette opération avec la SIB et qui permettra à l’Etat d’engranger 33 milliards Fcfa, Attijariwa Bank détiendra désormais 51% dans le capital de la banque, Attijari Ivoire Holding Offshore SA, 39%, dont 15% en partage, selon les modalités suivantes (la cession de 12% à travers la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) dans un délai de deux (2) ans suivant la date de cession au public et la cession de 3% en faveur des salariés de la SIB dans un délai de six (6) mois, après l’offre publique de vente). Et l’Etat de Côte d’Ivoire gardera 10% dans lequel il a l’intention de céder 5% à un institutionnel. Elle a également ajouté que dans le cadre de ce plan de restructuration des banques adopté depuis 2014, la cession des parts de l’Etat dans l’actionnariat de NSIA Banque est en cours, le processus de privatisation est en cours en ce qui concerne la Versus Bank, la BFA a été liquidée en 2014, tandis que la Cnce a été mise sous Administration Provisoire et la restructuration de la Bni et de la Bhci est également en cours. Nialé Kaba a par ailleurs assuré que le gouvernement ivoirien est engagé dans sa stratégie de désengagement dans les secteurs productifs au profit du secteur privé. Et que cependant, l’Etat gardera une présence dans le secteur bancaire afin de consolider sa mission de bancarisation de la population. Son collègue du Budget a précisé que dans le plan de restructuration, l’Etat vise la privatisation de 15 sociétés, la promotion de sa Bourse régionale des valeurs immobilières et le bien-être des populations. « Nous comptons sur Attijariwafa bank pour injecter plus de ressources dans l’économie ivoirienne » a-t-il dit. Pour sa part, le Dg de la Sib, Coulibaly Daouda, a exprimé les remerciements du groupe Attijariwafa dont il représentait et avec son Pca, Georges N’dia Coffi, les premiers responsables. Il faut noter que le document avait été préalablement signé par la partie marocaine, à travers ses avocats le 11 juin dernier.
Par FRANÇOIS BECANTHY
Commentaires


Comment