Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

La CEDEAO salue les efforts de sortie de crise en Guinée Bissau
Publié le samedi 12 septembre 2015  |  APA
Cérémonie
© Présidence par SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE
Cérémonie d`ouverture du Sommet extraordinaire de la CEDEAO, à Dakar
La cérémonie d`ouverture du Sommet extraordinaire de la CEDEAO, à Dakar, ce samedi 12 septembre 2015, huit des chefs d`Etat des pays membres de la Communauté économique des Etats de l`Afrique de l’Ouest (CEDEAO) participent ce sommet
Comment




Dakar (Sénégal) - Le président de la Commission de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), Kadré Désiré Ouédrago s’est félicité samedi à Dakar des efforts en cours dans les pays membres pour résoudre la crise institutionnelle en Guinée Bissau.

« Je rends hommage aux Présidents Alpha Condé de Guinée, Yahya Jammey de Gambie et Muhammadu Buhari du Nigeria pour les démarches entreprises (…) afin d'aider les autorités bissau-guinéennes à résoudre leur différend », s'est réjoui M. Ouédrago.

Il s'exprimait à l'ouverture d'un sommet extraordinaire d'un jour de la CEDEAO sur la situation politique et sécuritaire dans la sous-région, particulièrement en Guinée Bissau où « les progrès politiques et économiques enregistrés sont aujourd'hui menacés ».

Il se dit optimiste quant à la résolution pacifique de cette crise, se fondant sur « le sens de dépassement des acteurs politiques actuels de la Guinée Bissau ».

La Guinée Bissau est secouée depuis près d'un mois par une crise politique née de la nomination de Baciro Dja au poste de Premier ministre par le président José Mario Vaz.

Une décision contestée par les membres de sa propre formation politique, le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC).

Baciro Dja a été contraint à la démission par une décision de la Cour suprême, deux jours à peine après la formation d'un nouveau gouvernement.

Le président de la Commission de la CEDEAO a également salué la « belle manière » dont se sont déroulées les élections en mars et avril dernier, respectivement au Nigeria et au Togo.

Il a par ailleurs invité les trois pays membres, notamment la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso et la Guinée où se tiennent en octobre prochain des scrutins présidentiels, à des « élections transparentes, crédibles et aux résultats acceptés par tous ».

Entre autres points soulevés par M. Ouédrago, figurent la maladie à virus Ebola, la crise au Nord Mali et le phénomène de la migration.

Huit présidents ouest africains prennent part à ces travaux.

Il s'agit notamment d'Alassane Ouattara de la Côte d'Ivoire, Thomas Yayi Boni du Bénin, Faure Gnassingbé du Togo, Alpha Condé de la Guinée, José Mario Vaz de la Guinée Bissau, Ibrahima Boubacar Keita du Mali, Michel Kafando du Burkina et Macky Sall du Sénégal.

TBS/of/APA
Commentaires


Comment