Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Formation professionnelle / L’inscription en ligne désormais obligatoire: pour un suivi dans la gestion des fonds
Publié le mercredi 16 septembre 2015  |  Le Sursaut
Cérémonie
© Abidjan.net par Atapointe
Cérémonie de clôture des Journées du Capital Humain
Mardi 18 Janvier 2014. Abidjan. Hotel Pullman au Plateau. Ouvertes le lundi dernier, les journées du Capital Humain organisées à l`initiative du cabinet Deloitte ont refermé leurs portes.Photo : N`Goh Bakayoko, directeur de cabinet adjoint du ministre d`Etat, ministre de l`Emploi
Comment




L’inscription en ligne est obligatoire pour tous les élèves dans les établissements de la Formation professionnelle au titre de la rentrée scolaire 2015-2016. Ainsi en a décidé le ministère de l'Emploi, des Affaires sociales et de la Formation professionnelle. Qui a procédé au lancement de cette opération lundi dans les locaux du Centre ivoirien pour le développement de la formation (Cidfor), à Cocody lycée technique Abidjan. La fin des inscriptions est fixée au 30 septembre prochain. « L’inscription en ligne vient corriger une des tares qui est la non-maîtrise de nos effectifs d’apprenants dont les conséquences sont nombreuses. En effet, la méconnaissance des effectifs rend impossible la planification du développement de nos infrastructures d’accueil et ouvre parfois malheureusement à des abus par certains de collaborateurs », a indiqué le directeur de cabinet adjoint du Ministère, N'Goh Bakayoko. Convaincu que cet nouvel outil permettra de maîtriser les effectifs d’apprenants, de circonscrire dans des délais raisonnables, les opérations d’inscription et de faciliter la vie aux concitoyens qui pourront désormais s’inscrire en tout lieu et à tout moment, à partir d’un téléphone portable. Et enfin de sécuriser les fonds et d’assurer leur traçabilité. Pour le directeur du Centre de promotion de nouvelle technique de l’information et de la communication (Cpntic), Yvan Serge Kragbé, cette nouvelle plateforme contribuera à maîtriser des délais d’inscription. « Avec la plateforme prendront fin désormais les inscriptions qui traînent ainsi que les longs rangs devant les administrations affectant ainsi la qualité de la formation. Il suffira de décider de la fin des inscriptions pour que la plateforme soit bouclée. Par ailleurs, désormais les effectifs seront connus assez tôt, ce qui permettra de dégager les tendances que certainement la Direction de la planification des études et de la documentation (Dped) viendra confirmer avec son enquête. Ceci contribuera sans doute à améliorer le pilotage de notre système. En dématérialisant la préinscription, nous faisons gagner ainsi du temps à tous et à chacun », reste convaincu M. Kragbé. Ce sont environ 40 000 élèves qui sont concernés par ce processus. Les frais d’inscriptions sont compris entre 10 000 Fcfa et 35 000 Fcfa.

A. Traoré
Commentaires


Comment