Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le PNIA a nettement amélioré la production et les revenus des acteurs agricoles (Gouvernement)
Publié le samedi 19 septembre 2015  |  AIP
Visite
© Abidjan.net par Marc Innocent
Visite dans la région du Gontougo: Alassane Ouattara préside le Conseil des Ministres
Mercredi 29 Juillet 2015. Bondoukou. Le Chef de l`Etat SEM. Alassane Ouattara a présidé le Conseil des ministres qui a eu lieu à la préfecture.
Comment




Abengourou - La production et les revenus des acteurs agricoles se sont nettement améliorés en Côte d’Ivoire, après deux ans de mise en œuvre du Programme national d’investissement de l’agriculture (PNIA), a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Nabagné Koné.

Le PNIA qui a démarré en octobre 2012, a permis une amélioration avec "une nette amélioration de la sécurité alimentaire, mais surtout une nette augmentation du niveau des ressources captées par les producteurs ; le revenu cumulé des cultures vivrières et des cultures de rente capté par les producteurs est ainsi passé de 3.370,2 milliards de F CFA en 2012 à 5.110,6 de F CFA en 2014", a détaillé M. Nabagné Koné.

Dans la même période, le programme a bénéficié de 1 072 milliards de FCFA, dont 680 milliards issus du financement des partenaires techniques et financiers, et a permis "l’application rigoureuse des réformes engagées dans le secteur, les appuis spécifiques initiés par les projets et l’amélioration de la gouvernance agricole, qui ont permis de renforcer considérablement la productivité et d’améliorer les conditions de vie des populations, en particulier des producteurs agricoles", a-t-il ajouté.

Au niveau de la production vivrière, de 2011 à 2014, le cumul des productions vivrières est passé de 11, 803 millions de tonnes à 15,941 millions de tonnes, soit une augmentation de 35%. La production du riz blanchi, en particulier, a augmenté de 793 000 tonnes, en passant de 550.000 tonnes en 2011 à 1 343 000 tonnes en 2014, soit une augmentation de 144%, a poursuivi Bruno Koné.

Selon lui, les productions des cultures pérennes se sont également accrues avec le PNIA. De 2011 à 2014, les productions des principales cultures de rente constituées notamment par le cacao, le café, le coton et l’anacarde sont passées de 2 033 681 tonnes à 2 344 662 tonnes, soit une augmentation de 15, 3%.

Quant à la production animale, elle a également connu une augmentation généralisée. "Les cheptels porcins et volailles notamment ont enregistré respectivement un croît de 12.954 têtes de porcins, soit un taux de croissance de 3,70%, et un croît de 15 247 019 têtes de volailles, soit un taux de croissance de 35,5%", a-t-il signifié, relevant qu’ au 31 mai 2015 1, 062.848 million d’emplois directs ont été créés par les projets mobilisés par le PNIA.

(AIP)
akn/tm
Commentaires


Comment