Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle 2015/ La jeunesse ivoirienne s’engage pour des élections sans violence
Publié le dimanche 20 septembre 2015  |  L’expression
Grande
© Abidjan.net par Atapointe
Grande rencontre de la jeunesse ivoirienne avec le Conseiller du Président de la République en charge des jeunes
Vendredi 18 septembre 2015. Abidjan. Le Conseiller du Président de la République en charge des jeunes, Mamadou Touré a présidé une grande rencontre avec la jeunesse ivoirienne au Palais de la Culture.
Comment




Il y avait du beau monde hier, au Palais de la culture de Treichville. En prélude aux futures élections en Côte d’Ivoire, la jeunesse ivoirienne, dans toute sa diversité, a pris l’engagement d’extirper la violence dans le jeu politique en Côte d’Ivoire.

C’était la rentrée des classes jeudi dernier, pour le porte-parole jeune de la campagne du président Alassane Ouattara. Et pour la circonstance, la jeunesse ivoirienne, dans toute sa diversité, s’est mobilisée comme un seul homme autour des élections générales en Côte d’Ivoire. Qu’ils soient du Rhdp, de l’ex-Lmp, de la Galaxie patriotique ou du monde culturel et artistique, tous ont dit non à la violence et oui à la responsabilisation de la jeunesse. Au cours du rassemblement qui a eu lieu hier, au Palais de la Culture de Treichville, la salle Lougah François a littéralement refusé du monde. Des jeunes les plus célèbres aux anonymes en passant par les ADO Girls, tous ont répondu à l’appel de Touré Mamadou, conseiller du président de la République en charge de la jeunesse et des sports, par ailleurs porte-parole jeune de la campagne du chef de l’Etat. Pour cette occasion, des jeunes patriotes comme Nadaud Clément, ancien président d’Agora, Boli Bi Cyrille, figure de proue de l’ex-galaxie patriotique, Yapoga Yapobi, leader de la jeunesse d’Akoupé étaient mobilisés. Ont également répondu présent à l’appel du porte-jeune d’Alassane Ouattara, des figures de proue de la jeunesse du Rhdp comme Karim Ouattara, Karamoko Yayoro, Odjé Tiacoré Jospeh, Zié Daouda Coulibaly, N’Guettia Judicaël, Diané Ibrahim, Constant Koffi etc. Des jeunes élus comme les députés Yéo Brahima, Koné Teffour et plusieurs jeunes conseillers municipaux étaient également à ce rendez-vous. Et pour joindre l’utile à l’agréable, les artistes Gbi de Fer, Pat Sacko, Eric Patron et Boclaye ont rallié cette cause en demandant aux jeunes de cultiver la paix et d’avoir pour seule préoccupation, leur avenir. Tour à tour, les orateurs qui se sont succédé à la tribune avaient un seul mot à la bouche : Responsabilité et engagement pour le développement du pays pour un avenir de paix. Devant cette détermination des milliers de jeunes qui ont pris d’assaut le Palais de la culture, le porte-parole jeune de la campagne du président Ouattara a fait un récit détaillé de la situation de la jeunesse ivoirienne, depuis les années 1946 à nos jours. Ainsi, après avoir passé au scanner la jeunesse ivoirienne avec ses hauts et ses bas, ses heures de gloire et ses moments de descente aux enfers, Touré Mamadou est parvenu à la conclusion selon laquelle la jeunesse ivoirienne doit s’émanciper et sortir des griffes de la politique politicienne. « Nous disons que la Côte d’Ivoire est en train d’écrire une nouvelle page de son histoire avec le président Alassane Ouattara. Et cette Côte d’Ivoire, c’est une Côte d’Ivoire des valeurs et une Côte d’Ivoire des compétences », a indiqué d’entrée Touré Mamadou avant d’attaquer le chapitre électoral en ces termes : « Nous sommes aujourd’hui dans un contexte spécial. Les élections auront lieu dans quelques jours. La jeunesse sera mise à contribution. Les jeunes représentent la plus grande part de l’électorat et tous les candidats viendront vers vous. Chacun voudra avoir vos voix. C’est à ce moment que vous devenez importants. Lors des Assises de la jeunesse ivoirienne, nous avions envoyé des messages forts et constants : Nous n’accepterons plus d’être des moutons de sacrifice. La tragédie que nous avons connue et qui nous a emmené à nous battre entre nous est terminée. La jeunesse n’est pas faite pour installer des bâches et ramasser des chaises à des meetings », s’est indigné Touré Mamadou. Poursuivant, le porte-parole jeune de la campagne du candidat du Rhdp a fait un bilan détaillé de la gestion du président Alassane Ouattara. Pour Touré Mamadou, le chef de l’Etat a respecté ses engagements vis-à-vis de la jeunesse. A titre d’exemple, le jeune conseiller du président a indiqué que selon les chiffres du PND, ce sont au total 586,6 milliards de Franc Cfa qui ont été investis dans des secteurs clés concernant la jeunesse. Si l’on ajoute à ce montant les sommes investis dans le processus DDR, l’on peut dire que le chef de l’Etat a dépassé sa promesse de campagne, celle de consacrer 600 milliards à la jeunesse. Mieux, Touré Mamadou a indiqué qu’en plus de la réhabilitation de toutes les universités, Alassane Ouattara a ouvert deux autres universités à Korhogo et à Daloa en attendant l’ouverture de celle de Man à l’année prochaine. Au-delà de ce fait, l’orateur a ressorti que le chef de l’Etat a fait de la promotion des jeunes à de hautes fonctions dans l’administration une priorité. Si l’on ajoute encore à cela le programme ‘‘Agir pour les jeunes’’, l’on peut dire, toujours à en croire Touré Mamadou, que la jeunesse est la prunelle des yeux du chef de l’Etat. Au regard de tous cela, le porte-parole jeune de la campagne d’Alassane Ouattara a exhorté la jeunesse ivoirienne à la prise de conscience et à la responsabilité. « Il faut que la dynamique amorcée par le président Alassane Ouattara soit suivie par tous ceux qui sont à des hauts postes de responsabilité. Comme le fait le président, ces aînés doivent aussi faire confiance aux jeunes en leur confiant des responsabilités. Mais on ne confie des responsabilités qu’à des gens qui sont responsables. Nous, jeunes ivoiriens, sommes les meilleurs et nous devons être responsables », a conseillé le conseiller du président. Au terme de cette rencontre, Touré Mamadou a demandé à tous les jeunes Ivoiriens de s’approprier le concept lancé par l’artiste Boclaye et qui doit être le concept de tous les jeunes ivoiriens pour cette campagne : « Je donne ma voix et non ma vie ».
Kra Bernard


Ils ont dit

Pat Sako (lead vocal du groupe Espoir 2000) : ’’Touré Mamadou promeut des valeurs auxquelles nous adhérons »

« Ça fait un bon moment que je chémine avec Touré Mamadou. C’est un jeune qui promeut des valeurs auxquelles nous adhérons surtout la non-violence. En cette période électorale, nous avons besoin d’une élection apaisée avec une génération consciente »

Eric Patron (lead vocal du groupe les Patrons) : « Nous devons tirer les leçons de notre expérience »

« Nous devons tirer des leçons de notre expérience. Nous devons apprendre à être responsables. L’expérience doit conduire à la prise de conscience et aboutir à la responsabilité »

Gbi de Fer (artiste commédien) : « Dites désormais que vous voulez marcher avec leurs enfants »

Nous voulons dire aux jeunes que si des hommes politiques leur demandent de descendre dans les rues, qu’ils leur demandent en retour de faire sortir leurs enfants. Pendant qu’ils mettent à la rue, leurs enfants sont en train d’étudier en France pour devenir ministre demain. Dites que désormais, vous voulez marcher avec leurs enfants. Évitez de détruire les biens publics. Ceux qui vous envoient casser n’empruntent pas les bus. Vous, les jeunes, c’est votre avenir qui est en jeu. Vous devez aller à l’école, chercher ensuite du travail parce que c’est ce qu’il fait votre dignité.

Yopoga Yapobi (Porte-parole de la jeunesse d’Akoupé)

« Après tout ce que nous avons vécu en 2010, 2015 doit être pour nous l’année où la jeunesse ivoirienne doit être citée en exemple. Nous devons nous détourner de tous ceux qui prônent un langage de violence. C’est au nom de ce principe que nous nous sommes engagés aux côtés d Conseiller Touré Mamadou qui est parvenu à rallier la jeunesse d’Akoupé, qui est d’obédience Fpi, à la cause du président Alassane Ouattara »

Nadaud Clément (Président de la Sorbonne Solidarité)

« 2015 doit être l’année de l’exorcisme, c’est pourquoi nous sommes engagés avec Touré Mamadou qui est une vielle connaissance de la Sorbonne pour dire non à la violence. Si la politique est faite pour l’épanouissement de l’homme, pourquoi doit-elle causer la mort des hommes ? Nous invitons tous les jeunes ivoiriens à la retenue. Nous sommes venus à cette cérémonie pour le symbole de la diversité des opinions. On peut garder ses amitiés en restant soi-même ».

Commentaires


Comment