Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Fraudes sur les inscriptions en ligne à l’université de Cocody : la FESCI réclame la démission du directeur de la scolarité
Publié le lundi 21 septembre 2015  |  Notre Voie
Université
© AFP par ISSOUF SANOGO
Université de Cocody : le calvaire des étudiants aux arrêts de bus.
Jeudi 16 mai 2013. Abidjan. Après les cours, les étudiants de l`Université Félix Houphouët-Boigny doivent patienter dans une longue file d`attente avant d`avoir accès aux bus.
Comment




« Il y a quelques jours, de nombreux étudiants de l’université de Cocody, se sont frauduleusement préinscrits en ligne, grâce à la complicité d’agents de la direction de la scolarité dont des informaticiens. Le Conseil de l’université a même reconnu l’implication d’agents de ladite scolarité, constituant selon ce Conseil, les cerveaux d’un vaste réseau d’arnaqueurs. C’est pourquoi nous exigeons que toute la lumière soit faite sur cette scabreuse affaire. Mieux, la Fesci exige que M. Cissé Idriss, le directeur de la scolarité démissionne ou soit purement et simplement relevé de ses fonctions. C’est un scandale inédit qui n’honore pas la communauté universitaire, et cette université qui a du mal à se trouver une place parmi les 100 premières universités africaines. C’est une honte pour le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. C’est un sabotage de tout le travail entrepris depuis son arrivée à la tête de l’université de Cocody, par Pr Bakayoko Ly Ramata ». Ces propos du secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), Assi Fulgence Assi, ont été tenus le 12 septembre dernier à Daloa, lors de l’assemblée générale de cette organisation syndicale. A en croire Assi Fulgence Assi, les 130 millions détournés au préjudice de l’université de Cocody, et d’une agence de transfert d’argent, doivent être remboursés par les agents de la direction de la scolarité. Pour lui, tous les agents de cette direction, sans exception, doivent être traduits devant les tribunaux et être sévèrement condamnés. Et non pas seulement deux agents qui ont été arrêtés et sont toujours détenus à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA).

Les trois autres décisions de cette AG de Daloa, concernent la réouverture sans délai de toutes les cités universitaires ; le retrait de la police nationale de toutes les universités publiques ; la révision du processus d’attribution et de réattribution des bourses au titre de la présente année académique 2014-2015.


C.B
Commentaires


Comment