Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire : Tapé Doh salue l’augmentation annoncée du prix du cacao
Publié le lundi 28 septembre 2015  |  APA
Tapé
© Autre presse par DR
Tapé Doh l`ancien Président de la Bourse du café-cacao.
Comment




L’ancien Président de la Bourse du café-cacao, Lucien Tapé Doh a salué, dimanche, l’augmentation annoncée dès le 1er octobre prochain du prix du cacao dont la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial.

« C’est une joie pour les planteurs. Si le Président annonce un prix qui est abordable pour faire plaisir aux paysans, il faut le remercier », a déclaré M. Tapé Doh dans un entretien à APA en marge de la visite d’Etat entrepris le même jour par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara dans les régions du Haut-Sassandra (Daloa), Gôh (Gagnoa) et Lôh-Djiboua (Divo).

Maintenant, a poursuivi Lucien Tapé Doh, par ailleurs propriétaire de près de 75 hectares de plantation de cacao, « il faut que le prix soit appliqué sur le terrain ».

« Il faut aller de campement en campement pour dire aux paysans de respecter le prix », propose l’ex-patron de la filière café –cacao sous le défunt régime de Laurent Gbagbo.

Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a annoncé, le samedi 20 septembre dernier, à Abengourou (210 km à l’Est d’Abidjan), une nouvelle augmentation du prix du cacao dès le 1er octobre prochain.

« Je vais augmenter encore le prix aux producteurs du cacao. Nous aurons une rencontre avec les planteurs le 1er octobre à Yamoussoukro et j’aurais l’occasion de vous dire les nouveaux prix », avait annoncé M. Ouattara au cours de son meeting de clôture dans l’ex-boucle du café-cacao, Abengourou, achevant une visite d’Etat de 72 heures dans la région de l’indénié-Djuablin.

L’annonce de ce nouveau prix qui participera à l’amélioration substantielle des conditions de vie des producteurs tel que voulu par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara qui a décidé de garantir aux producteurs un prix égal au moins à 60% du prix CAF, se fera au cours de la deuxième Journée nationale du cacao et du chocolat.

Le barème d’achat du cacao pour la campagne de commercialisation 2014-2015 a été fixé à 850 FCFA le kg en octobre dernier. Les bonnes tendances qu’accumule la filière phare de l’économie ivoirienne depuis trois ans sont justement dues à la réforme engagée par le gouvernement depuis 2012.

La production s’est élevée à 1 740 842 tonnes en 2014, soit une progression de 20% par rapport à la campagne précédente qui avait été de 1 440 450 tonnes.

Au plan financier, ce sont 1305 milliards de FCFA qui ont été distribués aux producteurs pour un volume d’exportation de 1 651 651 tonnes contre 1 466 669 tonnes en 2013.

LS/APA
Commentaires


Comment