Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Insécurité à Abidjan: Une radio chrétienne attaquée par des hommes armés
Publié le samedi 3 octobre 2015  |  Notre Voie
Comment




Ce sont des agents traumatisés qui reçoivent notre équipe de reportage ce vendredi 3 octobre 2015, à 13h, dans le hall de la mission évangélique La Voie Sainte abritant la radio chrétienne éponyme, sise à la Riviera 2. Le matériel est sens dessus dessous, et des fils électriques traînent à même le sol dans le studio d’enregistrement. «Des gendarmes armés jusqu’aux dents, conduits par le lieutenant Sanfo Dramane, sont venus arracher nos appareils informatiques, la table de mixage, les micros et l’émetteur. Sans ordre de mission et sans présenter de mandat de réquisition d’une autorité judiciaire, ils nous ont violentés pendant que nous étions à l’antenne avec des auditeurs. Ils ont intimé l’ordre que tout s’arrête sur instruction du président de la République. A la question de savoir les raisons de cette fermeture brutale, ces gendarmes et leurs accompagnateurs de l’Agence ivoirienne de gestion des fréquences (Ndlr : Aigf) ont rétorqué que nous sommes une radio illégale qui fait beaucoup de bruit», a expliqué l’un des responsables de la radio, M. Achiaman, encore sous le choc. A en croire des témoins parmi lesquels des fidèles de cette église évangélique, le saccage des studios de la radio a duré de 10h34 à 11h45. Pis, les visiteurs du jour ont emporté tout le matériel pour une destination inconnue.
Arrivé précipitamment sur les lieux, après le passage des gendarmes et des agents de l’Aigf, le prophète Ablé Guy, président de l’Ordre de l’église de Côte d’Ivoire et Pca de la radio La Voie Sainte, a exprimé son indignation au regard des dégâts causés. «Nous ne sommes pas une radio pirate puisque depuis 2005, le Cnca, sous la présidence de feu Diégou Bailly, nous a octroyé la fréquence 88.5 devenue par la suite 88.3 lorsque nous avons été brouillés par une autorité municipale. Les tests d’émission de la fréquence ont été concluants. Nous étions dans l’attente de la délivrance de l’autorisation définitive, et le président Diégou est décédé. A cinq reprises, nous avons déposé les dossiers de régularisation mais la Haca traîne les pieds pour nous répondre. Nous sommes fatigués d’être humiliés et agressés. Car, le 2 septembre dernier, notre radio a subi un saccage de ses locaux par des hommes disant agir sur ordre de la présidence de la République. Pour ce jour, nous avons saisi les autorités judiciaires pour engager des poursuites contre les auteurs de cette délinquance», a indiqué le prophète Ablé Guy qui dit être pour la réconciliation et la paix en Côte d’Ivoire en cette période extrêmement sensible.


Didier Kéi
Commentaires

Titrologie



Notre Voie N° 5123 du 3/10/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment