Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Pont de Bassawa-Sérébou : Des négociations en cours pour le baptême de l’ouvrage du nom d’une personnalité (Ministre Achi)
Publié le samedi 3 octobre 2015  |  AIP
Infrastructure
© Abidjan.net par Atapointe
Infrastructure routière: inauguration du boulevard de France redressé
Le Premier ministre Kablan Duncan a présidé le jeudi 17 septembre 2015 à Abidjan Cocody, la double cérémonie d`inauguration du boulevard de France redressé et de lancement des travaux de prolongement de cet axe vers le boulevard Mitterrand. Photo: Patrick Achi, ministre des infrastructures économiques.
Comment




Abidjan - Des négociations sont en cours avec les populations pour le baptême très prochain du pont de Bassawa-Sérébou du nom d’une personnalit&ea cute;, a révélé vendredi le ministre des Infrastructures économiques, lors de l’inauguration par le Président de la République, de l’ouvrage dans le village de Sérébou situé département de Prikro (Centre-Est, région de l’Iffou).

En attendant d’arracher un consensus sur ce sujet, a indiqué le ministre Achi, le Président Ouattara a décidé de l’appellation de ce pont du nom des deux localités les plus proches à savoir Bassawa qui est le chef-lieu de sous-préfecture et Sérébou qui est le village hôte de l’ouvrage.

Selon les témoignages, le pont en question devrait au départ être érigé à Bassawa mais plus tard, les études ont démontré qu’il serait plus utile en le faisant passer par le village de Sér&eacut e;bou. Du coup, cela a créé des dissensions entres les populations de ces deux localités.

C’est pour contenter les deux parties protagonistes que le Président a préconisé la présence du nom des deux villages dans l’appellation du pont, en attendant qu’un nom qui rencontre l’assentiment de tout le monde soit trouvé et porté à son attention.

Long de 152 mètres, le pont de Bassawa-Sérébou a coûté 5,5 milliards de francs CFA. Il a été co-financé par l’Etat ivoirien et la Banque mondiale dans le cadre du Projet de renaissance des infrastructures de Côte d’Ivoire (PRICI). Le lancement officiel des travaux a eu lieu le 24 novembre 2014, a rappelé le ministre Patrick Achi.

fmo/cmas
Commentaires


Comment