Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle ivoirienne: Accepter le financement de Ouattara à ses adversaires, c’est "profiter de sa gestion" (Equipe de campagne)
Publié le lundi 5 octobre 2015  |  Alerte Info
Bouaké/
© Partis Politiques par DR
Bouaké/ Investiture du coordonnateur régional du Train ivoirien pour l’émergence (TRIE)
Samedi 21 juin 2014. Bouaké. Le député Louis Kouakou Abonouan (Photo), président du Trié (Train ivoirien pour l’émergence), a procédé à l’investiture du coordonnateur régional de ladite organisation, en présence du ministre Hamed Bakayoko.
Comment




Les candidats à la présidentielle ivoirienne qui acceptent le financement "offert" par leur adversaire, le chef de l’Etat Alassane Ouattara, "ne sont pas honnêtes avec eux-mêmes" car ils profitent de la gestion pour laquelle il a été "critiqué", a dit dimanche un membre de l’équipe de campagne du président, le député Louis Abonouan à San-Pedro (Sud-ouest).

"La mal gouvernance qu’on a voulu coller (à M. Ouattara) lui a permis de dégager 100 millions de FCFA multipliés par le nombre des candidats" a avancé M. Abonouan pour qui ceux qui ont "le courage de prendre" ce "pactole" pour battre campagne "ne sont pas honnêtes avec eux-mêmes".

"Quand vous critiquez quelqu’un sur sa gestion au quotidien, vous n’allez pas profiter des fruits de cette gestion", a-t-il lancé, ajoutant par ailleurs qu’"un pays mal géré ne peut se permettre ce luxe", à l’occasion de l’investiture du superviseur régional des mouvements de soutien à Alassane Ouattara à San-Pedro, Félix Anoblé.

M. Ouattara a "octroyé un financement exceptionnel à chacun des candidats d’un montant de 100 millions de FCFA, en vue de leur permettre de faire face" aux dépenses générées pour les besoins de leurs campagnes, a annoncé jeudi le porte-parole du gouvernement à l’issue d’un Conseil des ministres.

Selon l’un des candidats, l’ex-président de l’Assemblée nationale Mamadou Koulibaly, "le financement de ses adversaires par Ouattara candidat, cache un détournement de deniers publics par le président".

Dix candidats dont le chef de l’Etat en exercice sont en lice pour l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire prévue le 25 octobre.


MYA
Commentaires


Comment