Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Bonne pratique agricole : 10. 000 producteurs de coton et d’anacarde en fête à Korhogo
Publié le mercredi 7 octobre 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Agriculture:
© Abidjan.net par Marc ATIGAN
Agriculture: le ministre Sangafowa Coulibaly visite l`EFAF de Touba
Samedi 3 Octobre 2015. Touba. Le Ministre Mamadou Sangafowa Coulibaly s`est rendu à l`Ecole de Formation Agricole de Ferentella (EFAF) dans le département de Ouaninou en vue de constater son fonctionnement. Le ministre Mamadou Sanogo était aussi présent.
Comment




La ville de Korhogo abritera le jeudi 8 octobre 2015, la deuxième édition des Journées nationales de récompenses des acteurs des filières coton et anacarde, sous le patronage du ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de République, Amadou Gon Coulibaly et la présidence du ministre de l’Agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly. La cérémonie de récompenses réunira plus de 10.000 producteurs et 34 lauréats venus des 19 régions de production en Côte d’Ivoire, ainsi que des opérateurs économiques exerçant dans les deux filières coton et anacarde. Le Conseil du coton et de l’anacarde dirigé par Malamine Sanogo entend ainsi encourager les acteurs et les producteurs qui font des efforts pour se conformer aux bonnes pratiques et motiver tous ceux d’entre eux, qui tardent à s’engager dans la voie de la recherche de la qualité. Il s’agit surtout pour le Conseil du coton et de l’anacarde de corriger les dysfonctionnements apparus dans ces deux filières, principaux moteurs du développement socio-économique des régions du Nord, du Centre et de l’Est de la Côte d’Ivoire. Dès sa prise de fonction, le Président de la République, Alassane Ouattara a décidé d’engager la réforme institutionnelle et opérationnelle des filières coton et anacarde. Pour la filière anacarde, le corps préfectoral des zones de production a été d’un grand soutien dans les acquis de ces deux dernières années, à travers les Sous-préfets pour la mise en place des comités villageois. Ces journées seront également l’occasion pour le Conseil du coton et de l’anacarde de marquer sa reconnaissance au corps préfectoral, lui dire merci et l’exhorter à poursuivre dans cette dynamique.

Les critères de récompense des acteurs et producteurs
Au niveau de la filière anacarde, le meilleur producteur, le meilleur acheteur individuel, la meilleure société coopérative, la meilleure société commerciale, la meilleure femme acheteur et la meilleure société coopérative exportatrice seront récompensés. La quantité de noix de cajou vendue sur la base des reçus d’achat, le rendement à l’hectare (en tenant compte de la superficie) et le respect des techniques de récolte et post-récolte sont les critères de sélection du meilleur producteur dans chacune des délégations régionales du Conseil du coton et de l’anacarde. Au plan national, la quantité de noix commercialisée au cours de la campagne, le respect des dispositions commerciales en vigueur sont les conditions de désignation du meilleur acheteur individuel, de la meilleure société coopérative, commerciale, exportatrice et de la meilleure femme acheteur. Au niveau de la filière coton, les trois meilleurs producteurs par société cotonnière (IVOIRE COTON, COIC, SICOSA, SECO et CIDT) en tenant compte de la quantité de coton produite, du rendement à l’hectare et de la qualité.
Olivier Dion
Commentaires


Comment