Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Lutte contre les violences faites aux femmes en période électorale :75 leaders sensibilisés sur le drame
Publié le mercredi 7 octobre 2015  |  Le Sursaut
Comment




L’Ong Lumière du monde a organisé, le 3 octobre à l’externat Saint François Xavier à Abobo, un atelier sur la sensibilisation à la culture de la paix, pour des élections apaisées. Ce sont 75 leaders de 25 associations de jeunesse, de femmes, des leaders religieux et des chefs de communauté qui ont pris part à cette rencontre. Angui Kouassi Soumaïla, chef de projet de l’Ong Lumière du monde (Ldm), dans une communication sur le thème « Lutte contre les violences faites aux femmes en période électorale », a révélé l’ampleur du fléau. Allant de l’état de fait aux conséquences qu’endure la femme. Angui Kouassi a montré des chiffres effrayants. « Les statistiques du Fonds des Nations Unies pour la population (Unfpa) révèlent qu’en 2011, 1.976 cas de violences basées sur le genre (Vbg) ont été observés dont 656 cas de viol. En 2012, la Coordination nationale des Violences basées sur le genre (Vbg) a publié 2.646 cas de Vbg dont 578 viols ». Commentant le calvaire que vivent les femmes, l’orateur a invité les participants à mener une sensibilisation de grande envergure pour que cesse cette injustice. La deuxième conférence s’est portée sur le thème : « Quelles responsabilités de la jeunesse dans la lutte contre les violences à Abobo et à Anyama pendant les prochaines élections ?» Elle a été dite par Dongo Kouamé, sociologue, enseignant et formateur en Développement personnel. Koffi Kouadio N’Djoré, président de Lumière du monde, satisfait des travaux, a conseillé aux participants « de partager le savoir aux différentes couches sociales qui bénéficieront de la sensibilisation. Car pour cette élection, nous ne voulons pas voir couler du sang ». Les prochaines étapes sont prévues le 10 octobre prochain à Abobo-Agbékoi et le 24 octobre à Anyama.
Clément KOFFI
Commentaires


Comment