Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Meeting de la CNC à Yopougon : l’opposition souhaite une fois de plus de meilleures conditions pour la présidentielle 2015
Publié le mercredi 7 octobre 2015  |  Abidjan.net
Marche
© Abidjan.net par Atapointe
Marche de la CNC sur la RTI
Lundi 28 septembre 2015. Cocody. Marche de la Coalition nationale pour le changement sur la télévision ivoirienne (RTI)
Comment




La Coalition nationale pour le changement (CNC) ne démord pas. Cette partie de l’opposition ivoirienne ne participera pas à la présidentielle d’octobre prochain si les conditions ne sont pas réunies pour un meilleur scrutin. C’est ce qui ressort de son meeting qui s’est tenu ce mercredi 7 octobre à la place Fycgayo de Yopougon. Au nombre des griefs reprochés au pouvoir d’Abidjan, figurent la mauvaise qualité de la liste électorale, l'emprisonnement des personnes proches de l’opposition, les Ivoiriens contraints à exil, l'accès inéquitable des candidats à la présidentielle aux médias publics, le déséquilibre de la Commission électorale indépendante (CEI), un processus électoral opaque. ‘’Nous voulons un processus consensuel et non confidentiel’’, a martelé Charles Konan Banny, président de la CNC. Il reproche, en outre, au président de la République Alassane Ouattara également candidat à sa propre succession d’occulter les revendications des opposants et de ne tenir compte que des avis de ceux qui sont acquis à sa cause. ‘’On ne choisit pas son opposition ; il faut appeler les membres de la CNC à la table de discussion’’, a-t-il exhorté.

Mamadou Koulibaly, président de Liberté et démocratie pour la République (LIDER) a, à dans son tour de parole, interpellé la Communauté internationale sur les ‘’dérives’’ du pouvoir Ouattara. ‘’Quesque que Ouattara vous a donné pour fermer les yeux sur la souffrance de la population. Votre capacité de punir les régimes dictatoriaux disparaît lorsqu’il s’agit de Ouattara’’, s’est-il étonné. Pour lui, la Communauté internationale gagnerait à œuvrer à la création de meilleures conditions pour la présidentielle d’octobre prochain. Konan Kouadio Siméon, également candidat à la magistrature suprême, a marqué son soutien aux acteurs de la CNC pour leurs revendications ''justes et communes''.

La rencontre a enregistré la présence d’Essy Amara qui vient de suspendre sa candidature à la présidentielle pour les raisons évoquées plus haut, les candidats Kouadio Konan Bertin dit KKB qui s’est fait représenté, Gnangbo Kakou. Akissi Danièle Boni-Claverie (URD), Aka Ahizi (PIT), Anaky Kobénan, ex-président du Mouvement des forces d'avenir (MFA), Philippe-Henri Dacoury-Tabley, ancien gouverneur de la Bceao, Laurent Akoun president delegué du Front populaire ivoirien (FPI), de l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo.

Ce sont au total 5 candidats à présidentielle, membres de l’opposition qui ont initié ce meeting pour dire non à la ‘’forfaiture’’ du pourvoir Ouattara.

Danielle Tagro
Commentaires


Comment