Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Présidentielle du 25 octobre 2015 : L’Ong Conscience Nouvelle Ivoirienne (CNI) invite les acteurs politiques à favoriser des élections apaisées
Publié le jeudi 8 octobre 2015  |  Abidjan.net
Présidentielle
© Abidjan.net par DR
Présidentielle du 25 octobre 2015 : L’Ong Conscience Nouvelle Ivoirienne (CNI) invite les acteurs politiques à favoriser des élections apaisées
Comment




Le président de l’Ong Conscience Nouvelle Ivoirienne, M.Ouattara Oumar a fait une déclaration le mercredi 7 octobre 2015 dans les locaux de ladite Ong sis à Cocody-Angré pour inviter les acteurs politiques ivoiriens à tout mettre en œuvrer en vue d’élections apaisées en Côte d’Ivoire. « Nous interpellons toutes parties prenantes aux élections en Côte d’Ivoire, à savoir la Commission Electorale Indépendante (CEI), le Conseil Constitutionnel, les partis politiques, les candidats, les militants et sympathisants des partis politiques et des candidats, la presse… Tous doivent œuvrer à des élections transparentes et apaisées pour éviter des crises », a déclaré M.Ouattara Oumar, qui a du reste demandé aux candidats retenus par le Conseil Constitutionnel de présenter un projet de société aux populations. « Nous invitons les acteurs politiques au bon ton. C’est un appel à la retenue des candidats et des militants. Que partisans et militants acceptent le résultat des urnes », a-t-il insisté. L’élection présidentielle en Côte d’Ivoire doit se tenir le 25 octobre 2015. Neuf candidats briguent le poste de la magistrature contre le président sortant Alassane Ouattara. Un des candidats à cette course, l’ancien ministre des Affaires Etrangères Essy Amara, a suspendu, le mardi 6 octobre, sa participation à cette compétition, dénonçant « les conditions peu transparentes de l’organisation de ces élections ». Répondant à l’ancien président de la Commission de l’Union Africaine, le chef de l’Etat a fait savoir, sur les ondes de Rfi, que M.Essy Amara lui avait confié qu’il ne serait pas candidat et que les conditions actuelles (techniques et sécuritaires) sont réunies, d’autant plus l’opposition s’exprime librement à travers meetings et marches.

DA
Commentaires


Comment