Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle ivoirienne : Mamadou Koulibaly se retire de la course
Publié le samedi 10 octobre 2015  |  APA
Présidentielles:
© Abidjan.net par Atapointe
Présidentielles: Mamadou Koulibaly dépose sa candidature
Le President de Lider, Mamadou Koulibaly a déposé ce lundi 24 Août 2015 sa candidature à la Commission Electorale Indépendante (CEI)
Comment




Abidjan (Côte d’Ivoire)- Mamadou Koulibaly, candidat du parti Liberté pour la démocratie et la république (LIDER) à l’élection présidentielle, a annoncé, vendredi soir via son compte twitter, son retrait de la compétition, estimant que le scrutin est ‘’délibérément saboté par ceux-là même qui ont le devoir de l’organiser démocratiquement: CEI et Gouvernement’’.

‘’Je vois que l’élection ivoirienne est délibérément sabotée par ceux-là même qui ont le devoir de l’organiser démocratiquement: CEI &Gouvernement. Je ne participerai pas à ces élections truquées... ‘’, a-t-il écrit.

Un peu plus tard, un communiqué de la direction nationale de campagne transmis à APA, confirme les propos du candidat en informant l’opinion que son candidat ‘’ne participera pas à l’élection du Président de la République dans les conditions frauduleuses, non inclusives et opaques définies…’’.

‘’Elle appelle les autres candidats qui ont participé à la marche du 28 septembre 2015 et au meeting du 7 octobre 2015 à rendre concret leur engagement à ne pas prendre part à cette élection dans les conditions antidémocratiques courantes et mettre en œuvre tous les moyens légaux adaptés pour que ce scrutin ne se déroule pas selon les oukases d’un candidat’’, prévient le communiqué signé par Monique Gbeka , directrice administrative de campagne et Nathalie Yamb, directrice Stratégique de campagne.


Mercredi dernier, au meeting de la Coalition nationale pour le changement (CNC) à Yopougon, à l’ouest d’Abidjan, Mamadou Koulibaly avait prévenu que ‘’si dans 48 h, il n’y a de décision claire (ndlr ; réponse à leurs revendications pour des élections crédibles), nous aviserons car nous ne nous laisserons pas faire’’. Le candidat Essy Amara avait ‘’suspendu’’ mardi soir sa participation audit scrutin.
Commentaires


Comment